Test chaussures de randonnée : TEVA Arrowood Lux

Test chaussures de randonnée : TEVA Arrowood Lux

Une journée entre amis dans le désert des Bardenas Reales, l’occasion de tester mes chaussures TEVA Arrowood Lux et de faire quelques images !

Caractéristiques :

– Tige en cuir imperméable
– Membrane imperméable résistante à la pluie
– Chausson en caoutchouc
– Semelle intermédiaire en Float-Lite™
– Semelle extérieure dotée de picots en caoutchouc

 test chaussures TEVA

.

Test chaussures TEVA Arrowood Lux : mes impressions

Première prise en main
Ma première impression en enfilant les chaussures : la légèreté et le confort.
On se sent de suite à l’aise et prête pour l’aventure ! Pour des chaussures mi-hautes, elles sont très souples et très agréables à porter.

 

Design

Enfin des chaussures de randonnée passe partout : look sobre et féminin, on est loin des grosses chaussures de randonnée sans style aux couleurs parfois improbables !
Le maintien est suffisant pour des randonnées simples et la semelle assure un très bon amorti pour des chaussures au poids plume.
Petit bémol sur la respirabilité des chaussures, toujours l’inconvénient des chaussures en cuir…

L’atout principal : le style et le confort

 

A l’utilisation

Je les ai portées à plusieurs reprises que ce soit dans le désert des Bardenas ou en montagnes pour des petites randonnées. Très polyvalentes avec un joli look en prime, j’en suis très satisfaite.

Légères et très confortables, les chaussures Arrowood Lux seront idéales pour de la randonnée en petites et moyennes montagnes ou pour explorer les coins plus citadins. A la mi-saison, c’est la parfaite paire de chaussures à emporter en vacances !
Plus d’infos par ici

désert espagnol

test chaussures TEVA

test chaussures TEVA
Test chaussures TEVA
.

One hell of a view 🙌

Une publication partagée par Maïder Oyarzabal (@madebymaider) le

.

A propos de TeamAventuriers

Collectif de bloggueurs outdoor passionnés d'aventures et de grands espaces.

27e édition de l’ICE Climbing Ecrins

27e édition de l’ICE Climbing Ecrins

La 27ème édition de l’un des rendez-vous des plus anciens et plus connus concernant l’escalade de glace en France a pris fin ce 15 janvier. Sur 4 jours, autour du camp de base de l’Argentière la Bessée, ce fut plus de 400 participants aux différentes ateliers réparties sur une dizaine de sites avec des centaines de voies d’escalades, un encadrement de 42 guides de haute montagne et plus de 14 nationalités présentes. -18°c dans la vallée de la Fressinière, dimanche, où je me trouvais d’ailleurs. -18°c une très bonne raison pour se retrouver autour d’un petit feu avec mes collègues (Gil Mckenzie du blog TheBackPack et Olivier Pineda  du blog Men are delicious) lorsque notre piolet ne tâtait pas de la glace.

activités Ice climbing 2

image Jan Novak

Avec un prix d’entrée fort attractif de 45 €, le festival a même du refuser des participants, victime de son succès.

En bref, l’Ice Climbing c’est des chiffres qui vous donnent le tournis. Etant à la même période sur un autre reportage, toujours dans les Hautes Alpes mais dans l’Oisans, où j’ai d’ailleurs pu faire une belle cascade de glace dont j’ai fait une vidéo, c’est avec plaisir et une certaine appréhension (vais-je ou non me ridiculiser ?) que je participais, pour la première fois, à cet événement.

action

moi, en pleine action sur une de mes trois voies dans la vallée de la Fressinière

Je n’ai malheureusement pu pleinement prendre part aux festivités. Je ne fus présent qu’au 2 derniers jours du festival. Malgré tout, j’ai tout de même pu me joindre aux activités concernant l’initiation à l’escalade de glace dans la vallée de la Fressinière, avec 3 voies à mon actif, je serai bien resté plus longtemps mais un train m’attendait, et j’ai également pu m’initier au ski de randonnée lors d’un autre atelier (c’était ma première fois d’ailleurs), la veille au Puy Saint Vincent. Vous pouvez voir la vidéo ci-dessous.

Car, même si durant l’Ice Climbing l’accent est évidemment mis sur la découverte et le perfectionnement des techniques d’escalade de glace, l’Ice Climing ne se résume pas qu’à cela.

Pour ceux qui avaient assez goûté à la glace ou à a roche, il y avait également comme ateliers :

  • Découverte Freeski avec SALOMON à Puy saint Vincent.
  • Les ateliers Sécurité encadrés par le PGHM, l’ANENA et les CRS de montagne dans la vallée de Fressinière.
  • Les ateliers Rando raquettes pour découvrir le Pays des Ecrins.

Ce que j’aimé à l’Ice Climbing

Ice climbing fete

ici, le spectacle de feu et de pyrotechnie au pied des cascades de glace du Fournel samedi soir – image Jan Novak

L’ambiance. Chose amusante, il s’est avéré que parmi les jeunes grimpeurs qui m’avaient pris en covoiturage depuis l’Oisans, l’un d’entre eux a fini sur le podium lors de la finale de l’épreuve de Dry Tooling. Félicitations aux gagnants et à Octave, sur la deuxième marche du podium ! Adresse, technique et puissance  faisaient parti de la combinaison pour se hisser au plus haut.


On félicite, chez les hommes, pour l’épreuve de Dry Tooling :

1 Symon Welfringer
2 Octave Garbolino
3 Antonin Cecchini
Et chez les femmes :
1 Camille Margo
2 Méris Petit
3 Alexia Ederle
dry tooling
 image Jan Novak
Les débats. C’est dommage que Ueli Steck n’ait pas pu participer, coincé sur les routes de suisse. J’espérais apercevoir cette grande figure de l’alpinisme. Néanmoins, cela n’a pas empêché aux discussions, co-animées par Cathy Jolibert, organisatrice de l’événement et par le grimpeur et skieur Tony Lamiche, d’aborder comme sujets : la féminisation de l’alpinisme, l’engagement ou encore  la prise de risques glace ou en expédition, en attirant plus de 300 personnes autour des têtes d’affiche tel l’alpiniste Mathieu Maynadier, l’himalayiste et aventurier Lionel Daudet, Marion Poitevin membre des CRS de montagne, la grimpeuse suisse Nina Caprez, le guide Fred Degoulet, Max Bonniot membre du GMHM.
debat ice climbing
image Jan Novak

L’initiation à l’Escalade de glace. Forcément, on vient un peu -beaucoup- pour cela. Force est de constater que je ne suis pas un grand et bon grimpeur. N’étant pas né près des montagnes, n’ayant pas non plus de prédisposition naturelle, j’ai tout de même pu apprécier l’approche fort ludique et immédiate de cette discipline. Une fois assuré, après avoir appris les mouvements de base, à nous les frissons sur les parois bleutées. Très vite, on se prend au jeu, au milieu de paysages époustouflants, et l’ivresse de la progression sur les parois nous poussent à en vouloir toujours plus. En tout sécurité, évidemment, car il est rare d’avoir une telle concentration de guides de haute montagne au mètre carré. Loin d’être inaccessible, c’est cet esprit d’ouverture et de découverte dans le but de faire vivre et s’épanouir cette belle discipline de plein air qui m’a réellement charmé. S’il est encore difficile de vous convaincre, regardez la belle vidéo de l’événement !

Vous pouvez également retrouver photos et informations concernant l’événement sur :


Vous pouvez retrouver Piotr sur les réseaux : son blog outdoor 1001 pas, son Facebook, son Twitterson instagram

A propos de TeamAventuriers

Collectif de bloggueurs outdoor passionnés d'aventures et de grands espaces.

Notre sélection de chaussures de trail

Notre sélection de chaussures de trail

Au sein de la Teamaventuriers, nous courrons tous un peu, même si pour certains c’est un peu plus que d’autres.
C’est mon cas, et si en terme de compétition je n’ai participé qu’à quelques courses (dont le Trail de Cortina et ses 47km pour 2650m de dénivelés), je cours de manière bien régulière, et j’ai ainsi le besoin d’être bien équipé en terme de chaussures de trail.

Des chaussures de trail pour chaque type de sortie

Voici donc une review de mes modèles favoris que j’ai pu tester ces derniers mois :

La plus imperméable

Les Asics Fujiattack 5

Gore-tex, mais assez légères (309g), c’est l’une de mes préférées, et plutôt polyvalente, je l’utilise cependant lorsque le temps est humide, afin de garder les pieds au sec. Cependant attention car en cas de grosses flaques, l’eau n’en ressortira pas, dans ces cas je préfère privilégier des chaussures non imperméables mais qui sèchent rapidement.

chaussures-trail-asics-fujiattacks
Cette paire comme je le disais est polyvalente : elle possède un bon dynamisme, et reste confortable à la fois sur des terrains caillouteux et durs que sur des sols plus souples. Le Gel Cushioning System d’Asics apporte un bon amorti, et elle possède un drop assez important de 10mm que en fait une bonne chaussure pour les terrains escarpés. Son accroche sur terrain humide n’est pas la meilleure, mais reste correcte. Elle est très solide, car après plusieurs mois d’utilisation elles n’ont pas bougé.
Le petit plus, c’est le « lace pocket », système de rangement du nœud des lacets, hyper pratique pour éviter qu’ils ne se défassent.

Vous pouvez les acheter chez I-Run (en promo en ce moment), ou sur Amazon.

Pour les trails longs

Les Ultra Endurance de The North Face

C’est la paire de chaussure qui m’a accompagné sur le Lavaredo en Italie. Développée en collaboration avec Sébastien Chaigneau, ce qui frappe au départ c’est leur confort : on est dans des chaussons ! Ce qui vient ensuite, c’est leur accroche. Elles sont en effet équipées de la semelle Megagrip développée par Vibram, et c’est un vrai plus. Elles sont très résistantes (normal, elles sont faites pour les trails longs) et protègent très bien grâce à leur protection Snake Plate sur l’avant du pied.

chaussures-trail-the-north-face-ultra-endurance

Bien aérées, avec un mesh résistant, elles sèchent vite, vous pouvez traverser une rivière et ne pas craindre les ampoules ensuite ! Le drop est de 8mm, l’amorti est assez important et efficace, et elles restent bien stables sur les parties techniques. Une très bonne paire de chaussure, un peu plus imposante que d’autres modèles, mais restant assez légère, et je l’utilise même sur des sorties de 2/3 heures.
Elles existent également en version Gore-Tex.

Vous pouvez les acheter chez I-Run, ou sur Amazon.

Pour les trails court et dynamiques

Les Ultra MT de chez The North Face

C’est l’une de mes préférées pour les sorties dynamiques, sur les chemins techniques. Très réactives, elles accrochent très bien (on est sur une très bonne semelle Vibram avec des crampons efficaces), et permettent de vraiment s’amuser sur les descentes bien difficiles, entre cailloux et racines !

chaussures-trail-the-north-face-ultra-mt

C’est une paire que j’apprécie beaucoup, mais qui est très rigide (et peut donc ne pas plaire à tout le monde), et elle n’est pas du tout agréable lorsque vous devez avoir des parties route. Je sais aussi que certaines personnes ne les apprécient pas à cause de ça, mais personnellement elles me plaisent. Je vous conseille cependant de les essayer dans la mesure du possible pour vous faire une idée.
Si vous voulez aller plus loin, retrouvez mon test plus précis des Ultra MT.

Vous pouvez les acheter chez I-Run, ou sur Amazon.

Les Speed Instinct de chez Hoka

Hoka est connu pour leurs chaussures surcompensées. Les speed Instinct vont dans une toute nouvelle direction : un drop assez faible (3mm), et surtout une semelle bien plus fine. Tout en restant confortable, c’est une paire de chaussures de trail qui est très dynamique, et vraiment agréable sur les sorties techniques. L’accroche est bonne, mais je n’ai pas eu l’occasion de la tester sur des terrains trop boueux pour l’instant.chaussures-trail-hoka-oneone-speed-instinct

 

Cependant, sur des sorties techniques, en forêt avec des racines et pierres humides, elles tiennent bien la route, et autant j’avais du mal sur ce type de terrains techniques avec les Hoka Speed Goat, autant là j’apprécie ces Speed Instinct.
Retrouvez mon test plus précis des Hoka Speed Instinct.

Vous pouvez les acheter chez I-Run, ou sur Amazon.

Les plus polyvalentes

Les Peregrine 5 de Saucony

Si vous ne savez pas quelle paire de chaussure de trail acheter, que vous courrez sur des terrains variés, et aimez le confort, vous pouvez vous jeter sur les Peregrine 5 de Saucony. Un drop de 4mm seulement et une semelle légère, en font une chaussure près du sol et dynamique, tout en restant confortable. Les crampons multidirectionnels permettent une bonne accroche, sans pour autant être trop imposants. Légères et bien respirantes, elles sèchent rapidement, restant confortables. chaussures-trail-saucony-peregrine-5

C’est la paire que j’utilise quand je n’ai pas envie de me prendre la tête, que je vais varier les terrains, car elle sera autant à l’aise sur des zones techniques que d’autres plus roulantes, voir même sur route.
Si vous voulez aller plus loin, retrouvez mon test des Saucony Peregrine 5.

Vous pouvez les acheter chez I-Run ou sur Amazon.

Bien sûr il y a d’autres modèles, notamment chez Salomon qui est le leader sur le monde du trail, Altra pour les paires à 0 mm de drop, et les Fivefingers pour les minimalistes, et nous aurons sûrement l’occasion de traiter ces modèles d’ici quelques mois.running-tenue-de-trail-the-north-face

A propos de Nico

Passionné des régions nordiques, mais aussi d'activités outdoors et d'aventures, sportif (running, trail dans ma forêt), j'adore avant tout la nature et les grands espaces. Un peu geek, J'écris aussi sur Carnets Nordiqueset Escales Nordiques, où j'y partage mes photos, mes récits de voyages et ce qui me touche.

Test Sac à dos Aventure FFR sur le GR10

Test Sac à dos Aventure FFR sur le GR10

Test du Sac à dos Vertical – Aventure 40L FFRandonnée Lady lors de ma randonnée de 4 jours sur le GR10.

Avant de me lancer sur le GR10, j’ai reçu début octobre un sac à dos Vertical en test ainsi qu’un couvre-sac imperméable Vertical.
Sachant que 60 kilomètres de marche m’attendait, mieux valait que j’ai un sac qui tienne la route et moi avec !  Pour ce qui est du couvre-sac, le Pays Basque est vert pour une raison et qui plus est en montagnes où la météo peut être très changeante.
Après ces 4 jours de marche, voici quelques détails techniques et mes impressions sur le terrain.

CARACTERISTIQUES

– Sac léger (750g)
– Volume de 40L (grand compartiment principal de 30L et 10L pour le rabat)
– Plusieurs poches pratiques (latérales, sur les bretelles ou sur la ceinture)
– Tankas élastiques pour le portage des bâtons à l’arrière.
– Système de fixation des sangles avec élastique pour éviter le ballottement.
– Dos rigidifié par 2 barres alu & Pads mousse pour le confort
– Sangle pectorale ajustable en hauteur
– Demi Zip sur le bas du sac pour accéder au bas du sac
– Emplacement pour stocker la poche à eau
– Système D-Ring : 4 boucles sous le bas du sac à dos pour fixer des accessoires type tente, sacs de couchage, etc.
– Elastique de compression pour fixer des objets à l’avant du sac
– Sifflet de sécurité et éléments réfléchissants

Test Sac à dos Vertical
Test Sac à dos Vertical
avis sac rando

MES IMPRESSIONS

Première prise en main
Le sac est super léger, c’est mon premier constat et sachant que j’aime voyager et marcher léger c’est un gros point positif. Mon sac fait une dizaine de kilos, le portage semble confortable même si relativement simple techniquement. Les bretelles s’ajustent vite et tout se clippe rapidement. Parfait, je n’aime pas passer des heures à me préparer !

Design
Préférant les design assez sobres, je ne suis pas fan de l’imprimé à fleurs et des poches latérales bleu ciel mais c’est une histoire de goûts ! Autre bémol, le rabat ne se tient pas vraiment lorsqu’il est très peu rempli comme c’était le cas pour moi. Cela ne gêne pas la marche pour autant, plus une histoire d’esthétique qu’autre chose.
Le gros plus du sac : le rangement ! Il est bien conçu à ce niveau et très pratique pour ranger ses affaires dans différents compartiments.

A l’utilisation
Passés ces 4 jours de randonnée, je suis globalement satisfaite. Le sac est stable, assez confortable même si j’aurais aimé que le système de rappel des charges soulage un peu plus le dos. Le sac doit aussi sa légèreté à cet aspect, difficile de tout avoir…
Autre gros point fort du sac à dos Aventure lady : il est très fonctionnel. J’ai tendance à être assez désorganisée donc j’ai vraiment apprécié toutes les possibilités de rangement qu’offre le sac ! On peut stocker énormément sur les grandes poches mesh latérales, mettre les éléments de valeur dans la grande poche du rabat et sa poche zippée intérieure, placer son portable sur la ceinture pour vite prendre une photo… Les poches sur les bretelles ou la ceinture permettent de vite accéder à ses affaires.

Test Sac à dos Vertical

Pour cette randonnée de courte durée, le sac à dos Aventure Lady a bien joué son rôle. Léger, confortable et pratique, je le conseille à celles qui partent pour quelques jours de marche et n’ont pas trop de poids à porter.  

Vous pouvez trouver le Sac Aventure FFRandonnée et le couvre-sac imperméable Vertical (qui n’a pas servi) sur le nouveau site monGR.fr.
En plus de sa partie boutique qui permet de s’équiper de la tête aux pieds, je vous conseille d’y jeter un oeil pour vous renseigner sur les différents sentiers du GR ou trouver quelques conseils pratiques pour  vous préparer dans vos prochaines randonnées.

 

A propos de TeamAventuriers

Collectif de bloggueurs outdoor passionnés d'aventures et de grands espaces.

8 comptes Instagram Outdoor à suivre en France

8 comptes Instagram Outdoor à suivre en France

Envie de grands espaces et de shots d’évasion? Besoin d’inspiration, voire de motivation ?
Voici 8 photographes outdoor français que l’on vous conseille de suivre sur Instagram. Des photographes de talent avec de belles histoires à raconter, des défis sportifs et des aventures excitantes à suivre ! De quoi en prendre pleins les yeux et nous donner envie à notre tour de filer en montagnes, surfer ou partir en road trip.

Sebastien Zanella @sebzanella
Ambiance iodée, couleurs pastels et photos avec grains de sable, Sébastien nous embarque dans son univers dès la première vague. C’est le compte apaisant, à la cool qui donne envie de partir en surf trip entre potes à la recherche de tubes parfait.

Remember we used to dance . #nicaragua / @flyingblue #flyingview

Une photo publiée par Sebastien Zanella (@sebzanella) le


Jérémy Janin @djisupertramp
« Adventure enthusiast, traveler and mountain lover », tout est dit dans sa bio ! Jérémy est un amoureux des grands espaces et des road trips. Un incontournable à suivre et d’autant plus si vous aimez les images en drone.

Few views in life take your breath away this much. Une photo publiée par Jeremy (@djisupertramp) le

Jon Sanchez
Entre photos d’océan et de montagnes assez minimalistes, Jon nous balade dans les beaux paysages du Pays Basque et des Pyrénées. Une bonne dose d’évasion au quotidien. 

Locals in #Biarritz

Une photo publiée par Jon Sanchez | @frenchfolks (@platoux) le

    
Romain Corraze @romainworldtour

Kitesurf, mountain bike, snowboard, skate, stand up paddle… Romain ne s’arrête jamais, c’est un accro de sensations fortes. Prenez votre shot d’adrénaline à chacune de ses photos!

     
Céline Ducrettet

Avec les Alpes comme terrain de jeu favori, Céline partage ses aventures dans les montagnes avec beaucoup de poésie. Jeux de textures, et couleurs pastels, un bel univers à découvrir.

Yesterday’s sunset 😍 !

Une photo publiée par Céline Ducrettet (@pixceline) le

    
Pierre Vignaux @pvignaux

Sous la neige, la brume ou dans les nuages, Pierre va vous donner envie de partir explorer les Pyrénées et plus précisément la région de l’Ariège où il est basé. Un compte parfait pour les passionnés de montagne et ceux qui cherchent de nouvelles idées rando dans les Pyrénées.

Still winter conditions in the mountains, who’s talking about Spring? 😉❄️ #outdoorpassion   Une photo publiée par Pierre Vignaux (@pvignaux) le

    
Sébastien Montaz @sebmontazstudio

Sebastien raconte ses défis comme personne et nous fait vivre ses aventures avec toujours beaucoup de générosité. On a l’impression d’y être ! Il accompagne souvent Kilian Jornet dans ses courses folles alors autant dire que l’on ne s’ennuie jamais en le suivant.

Bonjour. How would you caption this picture? Quelle légende pour cette photo? #timetoplay Une photo publiée par S E B M O N T A Z (@sebmontazstudio) le

   
Team Aventuriers @teamaventuriers
 

Le compte à suivre pour suivre toutes les actus des membres de la Team Aventuriers que vous pouvez aussi retrouver sur leurs comptes personnels :  Piotr, François, Nicolas et Maider.

A propos de TeamAventuriers

Collectif de bloggueurs outdoor passionnés d'aventures et de grands espaces.

Bien choisir ses bâtons pour ses activités outdoor hivernales

Bien choisir ses bâtons pour ses activités outdoor hivernales

Autant l’été, les bâtons de randonnée ou de trail sont facultatifs (bien que très utiles), autant l’hiver il sont indispensables à la pratique de la raquette et des différentes formes de ski. Mais attention à ne pas choisir n’importe quel bâton sous peine de déboires. Imaginez-vous en ski de randonnée avec un bâton cassé ? Pas facile de poursuivre l’ascension qu’on avait programmé. Pour éviter ce type de complications, on vous explique comment bien choisir vos bâtons pour vos activités outdoor hivernales ; et la Boutique du Bâton, spécialisée dans la vente de bâtons et d’équipements pour sports outdoor, vous conseille sur quelques références garanties sans tracas.

Bâton en aluminium ou en carbone ?

On trouve deux grandes familles de matériaux : les bâtons en aluminium et les bâtons en composite (fibre de verre, carbone ou alliage des deux). Les premiers ont la réputation d’être solides, légers et abordables. Les seconds sont plus légers, plus fins, bien équilibrés, tout aussi costauds lorsque le carbone est associé à la fibre de verre mais sont aussi plus chers.

Le nombre de brins va différer selon l’activité. reportez-vous aux chapitres par activité pour plus de détails sur cette question.

batons-black-diamond-alpine-carbon-z

Autres critères de choix

La poignée

Le choix d’une poignée est une question de confort. La forme est-elle bien adaptée à votre main ? On distingue trois grands types de matière :

  • Caoutchouc : souple et résistant dans le temps avec une bonne sensation dans la main.
  • Plastique : moins agréable au toucher, bon isolant et durable dans le temps.
  • Liège : léger, très bon isolant, excellente sensation avec la main mais moins durable dans le temps.

La dragonne

On distingue les dragonnes à sangle et les enveloppantes. Les enveloppantes permettent d’améliorer considérablement la poussée. On les utilisera donc plutôt pour le ski de fond. Elles restent agréables à utiliser avec des gants fins. Avec des moufles ou des gants chauds, on préfère l’usage des dragonnes à sangle qu’on utilisera de toute façon pour les autres activités.

accessoires

La rondelle

Le choix de la rondelle se pose surtout pour la raquette et le ski de randonnée. Attention à bien utiliser une rondelle suffisamment large pour ne pas enfoncer le bâton trop profondément dans la neige. Les bâtons de ski sont équipés en général d’une rondelle large.

Le système de serrage

Les bâtons à 2 et 3 brins disposent d’un système de verrouillage. On distingue :

  • le système à vis : hauteur réglable par simple rotation d’un brin sur l’autre. Mais par expérience, peut coincer ou se desserrer avec le temps. Les bâtons équipés de ce système de verrouillage sont les moins chers.
  • le système à clip : hauteur ajustable par clip, rapide, précis et pas de souci de desserrage.
  • le système pliable : Léger, taille réduite pliée mais ne sont pas tous ajustables en hauteur.

Le prix

Le prix d’une paire de bâtons est forcément un critère de choix. Il peut varier de 20 à 160 € selon l’activité et la technicité du produit.

Quelle taille pour vos bâtons ?

Votre tailleSki de pisteSki de fond
(classique / skating)
Rando / Raquettes
1,50 m105 cm125 / 135 cm105 cm
1,60 m110 cm135 / 145 cm110 cm
1,70 m120 cm145 / 155 cm120 cm
1,80 m125 cm150 / 160 cm125 cm
1,90 m135 cm160 / 170 cm135 cm
2 m140 cm170 / 180 cm140 cm

baton-de-ski-piste-leki-carbon-11-s (2)

Pour le ski de piste et le freeride

Les bâtons de ski de piste et freeride n’ont qu’un brin. Il ne se règlent pas en hauteur. Il faut donc choisir la taille de son bâton en fonction de sa propre taille (voir le tableau plus haut).

Les conseils de Jérôme de la Boutique du Bâton :

  • Léki Spark S (59,95 €) : beaux bâtons en aluminium ultrarigide et léger. Poignée Trigger S en mousse à correction angulaire intégrée et dragonne Trigger S Vario. Pointe acier avec rondelle Cobra. Très bon rapport qualité/prix.
  • Léki Carbon 11 S (119,95 €) : bâtons 100% carbone, léger, dynamique et flexible. Poignée Speed et système TriggerS. Du très haut de gamme pour les disciplines speed et freeride.

skidefond

Pour le ski de fond

Comme pour le ski  de piste, les bâtons pour le ski de fond n’ont qu’un seul brin. La taille du bâton est donc primordiale pour se propulser efficacement sans se fatiguer inutilement. Pour calculer la taille du bâton, il est d’usage d’utiliser le rapport votre taille X 0,83 pour du classique et votre taille X 0,89 pour du skating.

Les conseils de Jérôme de la Boutique du Bâton :

  • Swix Rc Pro 2016 (69,00 €) : un super rapport qualité / prix. Pour tout type de ski de fond et randonnée.
  • Léki Genius Carbon (99,95 €): léger, racé, poignée Trigger Shark. Conçus pour des pistes exigeantes.
  • Swix Carbon Ct3 2016 (179,00 €) : léger, solide, dynamique, c’est le bâton idéal pour le skating et le classique.

baton-manche

Pour le ski de randonnée

Pour le ski de randonnée, il y a les adeptes des bâtons 1 brin, plus solides et ceux qui préfèrent les 2 brins, plus polyvalents. Au sein de la Team Aventuriers, on a une préférence pour les seconds qui sont aujourd’hui tout aussi increvables. Un bâton 3 brins de randonnée prend certes moins de place mais il est en général plus fragile. Voilà pourquoi on ne les utilise pas en ski de randonnée au sein de la Team Aventuriers.

Autre difficulté ? Quelle longueur pour le bâton de ski de randonnée ? Contrairement au ski de piste, à la randonnée ou au ski de fond, il n’y a pas de règle purement établie. Nous avons pour usage d’utiliser une longueur à peu près équivalente au ski de piste pour la descente. En montée, cela dépend du degré de pente et de l’enneigement. Voilà pourquoi, nous préférons des bâtons à 2 brins qui permettent de régler la hauteur du bâton.

Les conseils de Jérôme de la Boutique du Bâton :

  • Léki Aergolite 2 (99,95 €) : bâtons 2 brins en aluminium hautement résistant. Réglage facile par clip speed Lock entre 110 et 150 cm. Longue poignée pour les mains.
  • Léki Aergonlite 2 Carbon SL (119,95 €) : bâtons 2 brins en aluminium (partie supérieure) et carbone (section inférieure) réglable de 98 à 145 cm. Léger, solide et bien équilibré. Longue poignée pour les mains. Le parfait bâton de randonnée hivernale pour les randonneurs engagés.

baton-de-randonnee-guidetti-b-light-carbon

Pour la randonnée et la raquette à neige

Les bâtons de randonnée estivale peuvent être utilisés pour la raquette. Il faudra seulement s’assurer que les rondelles soient suffisamment larges pour vous éviter d’enfoncer démesurément les bâtons dans la neige. Plus les rondelles sont larges, plus elles porteront dans la neige. Une rondelle de 90 mm et plus est à conseiller pour l’hiver.

Les bâtons 2 et 3 brins peuvent convenir.

Les conseils de Jérôme de la Boutique du Bâton :

  • Guidetti B-Light Carbon (99,99 €) : bâtons 3 brins ultralégers en carbone avec système de serrage Speed Lock. Ajustable de 65 à 135 cm. Vendus avec une paire de rondelles de 60 mm. En option : rondelles 90 mm Guidetti pour la raquette.
  • Léki Micro Vario Ti System (119,99 €) : bâtons 3 brins pliants en aluminium léger avec serrage Speed Lock. Ajustable de 110 à 130 cm. En option pour la raquette : rondelles Leki de 95 mm.
  • Bâtons Black Diamond Alpine Carbon Z (139,00 €) : bâtons 3 brins Z pole en carbone conçus pour toutes les saisons. Longueur de 110 à 130 cm. Taille replié de 38 à 45cm. Vendus par paire avec petite et grosse rondelle.

Tous ces bâtons sont disponibles sur www.la-boutique-du-baton.com.

 

 

A propos de TeamAventuriers

Collectif de bloggueurs outdoor passionnés d'aventures et de grands espaces.

Stage de survie Grand froid

Stage de survie Grand froid

Stage de survie grand froid dans le Jura

Il y a deux ans de ça, je ne sais pas quelle idée saugrenue m’a pris de demander un stage de survie grand froid.
Ok j’aime la Laponie et le Grand Nord.
Ok je ne suis pas frileux.
Ok j’ai toujours eu envie de dormir dans un igloo ! Pourquoi pas…
Après avoir reçu avec étonnement et ricanement les remarques familiales et moqueries les collègues doutant me revoir le lundi matin, je partis dans le grand nord seul avec mon duvet grand froid, mon couteau et ma ****, et quand même quelques affaires (vêtements techniques, gourde, mais pas de nourriture ni de briquet ou allumettes).

De longues heures de voitures plus tard, arrivant dans la neige, sous une presque tempête, la Laponie est à moi, prêt à m’offrir ce qu’elle a de plus dure, les températures et l’isolement les plus extrêmes, m’aider à me forger une expérience et un moral d’acier.

La Laponie ? Pour lire la suite de l’article, c’est sur Carnets Nordiques que ça se passe.

Trouver son chemin…

A propos de Nico

Passionné des régions nordiques, mais aussi d'activités outdoors et d'aventures, sportif (running, trail dans ma forêt), j'adore avant tout la nature et les grands espaces. Un peu geek, J'écris aussi sur Carnets Nordiqueset Escales Nordiques, où j'y partage mes photos, mes récits de voyages et ce qui me touche.

Présentation et test de la Pulka « Paris »

Présentation et test de la Pulka « Paris »

Dans le cadre d’un raid nordique dans le Jura, organisé par GNGL et le Centre Paul-Emile Victor, François a eu l’occasion de tester la Pulka « Paris ».

Voici ses impressions, avec photos de la pulka, et une vidéo qui va vous permettre de vous rendre compte de la qualité de ce matériel dédié aux raids nordiques.

L’intégralité de l’article est sur Un Monde d’aventures.

Pulka paris

Pulka paris

A propos de François

Passionné des grands espaces sauvages et des mondes polaires. J’ai réalisé plusieurs raids autonomes au Groenland et en Laponie. J’aime partager ma passion à travers les sites de la TeamAventuriers et d'Un Monde d'Aventures

Préparation physique pour un raid nordique

Préparation physique pour un raid nordique

Nathalie Courtet qui a traversé la Laponie dans le cadre de son dernier projet : « 71 degrés solitude nord » est venue parler sur Un Monde d’aventures de sa préparation physique.

Comment en effet se préparer physiquement à résister à des températures qui peuvent descendre très bas, mais aussi à tirer, porter, ou pousser un poids très important de matériel, dans des conditions climatiques qui sont très différentes de nos conditions tempérées.

Vous pouvez lire l’intégralité de ses explications sur Un Monde d’aventures.

préparation physique raid nordique

préparation physique raid nordique

A propos de François

Passionné des grands espaces sauvages et des mondes polaires. J’ai réalisé plusieurs raids autonomes au Groenland et en Laponie. J’aime partager ma passion à travers les sites de la TeamAventuriers et d'Un Monde d'Aventures

Test : bottes Caribou de chez Sorel

Test : bottes Caribou de chez Sorel

Chaussures et bottes pour la neige

L’année dernière, je cherchais une paire de chaussures de randonnées ou de bottes pour mon séjour en Laponie. J’avais une paire de Salomon (chaussures de randonnées hivernales) pouvant résister à du -20 degrés, cependant rester toute une journée dedans n’était pas des plus agréable, les pieds devenaient humides, et elles devenaient rapidement humides à l’intérieur, la neige rentrant facilement dedans. De plus, les garder longtemps faisait mal, et comme en Laponie je risquais de devoir les garder quasi toute la journée pendant une semaine, j’ai rapidement cherché une alternative.

Vous pouvez retrouver l’intégralité du test des Caribou de chez Sorel sur Carnets-nordiques.Bottes Caribou Sorel

A propos de Nico

Passionné des régions nordiques, mais aussi d'activités outdoors et d'aventures, sportif (running, trail dans ma forêt), j'adore avant tout la nature et les grands espaces. Un peu geek, J'écris aussi sur Carnets Nordiqueset Escales Nordiques, où j'y partage mes photos, mes récits de voyages et ce qui me touche.