Voyage outdoor sur l’île de Madère

Voyage outdoor sur l’île de Madère

Fin février, je suis partie avec Merrell pour explorer l’île de Madère et tester la MQM flex autour de différentes activités outdoor. Un road trip entre filles pour montrer qu’il est facile de créer son aventure et transformer son environnement en terrain de jeu !

Au programme : randonnée, canyoning, descente en rappel, balades entre montagnes et océan, bivouac… mais aussi des découvertes culinaires, de l’artisanat local et de jolies rencontres.
De quoi faire le plein de souvenirs et d’adrénaline mais aussi vous donner des idées pour un futur voyage à Madère !

.

Madère, l’île aux fleurs… et aux randonneurs

En arrivant à destination, je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre. Je connaissais son surnom d’île aux fleurs, sa légende vivante Cristiano Ronaldo ou encore le MIUT (Madeira Island Ultra-Trail). Cela fait peu !

En 5 jours, j’ai découvert des falaises qui tombent à pic, une végétation luxuriante, des piscines naturelles et volcaniques, des crêtes acérées… bref une île étonnante et des paysages vertigineux à couper le souffle !
Tant de richesse et de beauté pour une si petite île : 55 kilomètres de long pour 24 kilomètres de large.
La majorité de l’île est couverte de montagnes escarpées, aux pentes raides et aux vallées profondes. Mieux vaut ne pas avoir le vertige et aimer marcher !

Petit paradis pour le randonneur, l’île se découvre aussi en longeant les « levadas », ces fameux canaux d’irrigation qui amènent l’eau jusqu’aux cultures en terrasses. Entre ces vallées et contreforts montagneux, on profite aussi d’une forêt primaire magnifique avec ses plantes et animaux endémiques. Il n’y a pas de meilleur voyage pour celui qui souhaite se mettre au vert !
Petite île volcanique à la nature exubérante, Madère offre des paysages grandioses avec en prime une ambiance rurale d’outremer qui fait du bien et donne le sourire.

Mes coups de coeur à Madère

– Le trail et la descente en rappel autour de Pico do Arieiro
– La sortie canyoning dans le Parc forestier de Ribeiro Frio
– La vue sur les montagnes et les cascades depuis la petite chapelle de São Vicente (photo ci-dessous)

 

Road trip Madeira avec Merrell

« Un road trip entre amies avec l’île de Madère en terrain de jeu » je n’ai pas hésité une seconde lorsque Merrell m’a proposé ce projet !

Au-delà du super programme et de la découverte d’une destination, j’ai aussi accroché avec le message que souhaite véhiculer Merrell : Create Your Trail. Il appartient à chacun de créer son propre chemin, à son rythme et en suivant ses envies. Une manière de rendre l’outdoor accessible à tous, sans contraintes et sans histoire de performance. L’idée essentielle : se faire plaisir et profiter de son environnement !

Accompagnée de Sanna, Lina et Lonneke, ce voyage nous a emmené sur les plus beaux spots de Madère en montagne, au bord de l’océan et en ville. Nous avons créé notre chemin au gré des envies, des rencontres et des paysages. Courir le long des falaises, manger des fruits au marché couvert Dos Lavradores, sauter dans les rivières gelées, randonner au lever du soleil, apprendre à faire des paniers en osier…

Toutes nos aventures sont à retrouver dans les 4 épisodes ci-dessous :

 

 

Vous pouvez retrouver Maider sur les réseaux : son blog Made by Maiderson Facebookson Twitter & son instagram

.

A propos de TeamAventuriers

Collectif de bloggueurs outdoor passionnés d'aventures et de grands espaces.

Raid des Alizés en Martinique : expérience et conseils

Raid des Alizés en Martinique : expérience et conseils

Fuir la grisaille de l’automne pour partir faire un raid entre copines dans les îles ? Découvrir la Martinique en voyageant au fil de défis sportifs ? Gravir la montagne Pelée, faire du VTT dans la jungle, pagayer en canoë sur la mer des Caraïbes ?
Plutôt sympa comme programme, non ! Contre vents et marées, voici le compte rendu de mon expérience sur le Raid des Alizés.

Du 14 au 19 novembre 2017, Anne, Christelle, et moi avons eu la chance de participer à la troisième édition du Raid des Alizés.
Venues des quatre coins de la France, chaque équipe est formée de 3 femmes et défend une cause caritative ou sociétale. Avec notre team « Dubndiducrew » formée par Anne, nous avons décidé de soutenir l’Association Solidarité Femme tout au long de la compétition.

Plus qu’une compétition, le Raid des Alizés est une belle aventure sportive 100% féminine et solidaire !

Le programme des épreuves du Raid des Alizés :

Jour 1 : Journée d’Acclimatation
Jour 2 : Run&Bike 17km + Canoë-kayak 6,6km – Grande Anse
Jour 3 : Trail 17km – Montagne Pelée
Jour 4 : Course d’orientation en VTT 22,5km – Pointe Marin

 

Quoi mettre dans son sac pour le Raid des Alizés ?
(quelques petits conseils perso en plus de la liste de matériel fournie par le Raid)

– les chaussures de sport : je n’ai utilisé qu’une seule paire de trail durant tout le raid. Le modèle Akyra bleu chez LA SPORTIVA qui est léger avec un super maintien de la cheville et une grosse accroche.
Pas de modèle tout neuf, vous le regretterez dès la première sortie. J’ai souvent couru avec les chaussures encore moites de la veille mais, après 5 minutes de course, vos chaussures finissent mouillées dans tous les cas !
– Fil pour étendre et faire sécher son linge entre les épreuves
– une paire de gants adhérents type course Spartan pour protéger vos mains en cas de chute, pour le VTT ou le canoë-kayak
– des grands sacs poubelle pour au choix : mettre ses affaires sales, protéger son sac de la pluie, faire un tapis de sol à l’entrée de sa tente…
– des shorts ou des capris auxquels vous ne tenez pas ! Chutes, frottements, boue, humidité ambiante… pas le meilleur mix pour garder ses vêtements intacts.
– les ravitaillements sont assez réguliers (eau – fruits et fruits secs) alors si besoin embarquez quelques barres de céréales salées par exemple pour varier
– une bonne paire de tongs pour les après-courses et la vie en bivouac – Paire de Teva pour moi
– Savon BIO (demandé par l’organisation) – un super 2 en 1 à essayer le « Shampoing douche sans sulfate » de la marque EQ et pleins d’autres soins sportifs pour bien récupérer : Soins EQ
– des vêtements longs et légers pour les soirées et un bon anti-moustique

liste matériel raid alizés

Jour 1 : Journée d’Acclimatation 

« Réveil en musique, réveil tonique » il est 5h du matin et Steve se charge de notre réveil qu’on le veuille ou pas ! Grand sourire et énergie à bloc, difficile de lui en vouloir même sans être du matin.
Pas de grasse matinée sur le Raid des Alizés, on commence les épreuves tôt pour se préserver un peu du soleil.  A 7h, camelbak sur le dos et dossards épinglés, nous partons en bus direction Le François.

Histoire de nous mettre dans le bain, les organisateurs nous ont concocté un programme spécial pour cette journée d’acclimatation : canoë-kayak, course dans la mangrove et parcours nautique. Parfait pour découvrir le terrain et tester notre esprit d’équipe.

Sans trop savoir ce qui nous attend, nous embarquons pour 4km de canoë-kayak aka l’épreuve que nous redoutons le plus… et aimons le moins ! Surprise à l’arrivée, nous accostons dans un camp militaire où tout un parcours d’obstacles nous attend : filets à grimper dans la mangrove et chemins à se frayer enfoncées jusqu’à la taille puis course d’obstacles nautiques avec des sauts, des murs à monter ou des tonneaux à traverser sans tomber !

19h il est temps de rentrer… en canoë, sinon la journée aurait été trop simple !

Entre courses, obstacles et canoë, cette journée ambiance parcours du combattant aura été bien complète. Beaucoup d’eau, tout autant de boue et un soleil de plomb… on réalise que les conditions de course ne seront pas toujours faciles à gérer et qu’il faudra plus que tout s’entraider.

canoe kayak martinique

épreuve raid femmes
annedubdidu

Jour 2 : Run&Bike + Canoë-kayak – Grande Anse

Toujours en musique, tout le monde se prépare pour le premier jour d’épreuve avec au programme : trail, vélo et canoë dans un décor mélangeant jungle, montagne et plage. Un beau baptême du feu !

Le parcours prévoit une grande boucle autour de la commune des Anses-d’Arlet : plage du diamant, anse cafard, petite anse et même le Morne Larcher.
Une course parfaite pour découvrir les beaux paysages de la côte sud caraïbe de la Martinique !

Départ depuis la plage de la Grande Anse, nous enchainons rapidement par de grosses montées pour finalement récupérer nos vélos. Des vélos que nous allons pousser plus que pédaler tant les pentes sont abruptes et le terrain chaotique. Du VTT avec plus de 20 % de pente nous n’étions pas préparées !
Deuxième ravitaillement, nous déposons les VTT et prenons quelques forces avec en prime une poche de glace sur la tête et les épaules.
Les idées fraîches, nous attaquons la grosse partie Trail  pour grimper le Morne Larcher, un ancien volcan culminant à 478m. L’ascension est courte mais rude avec des blocs de pierres glissants et une forêt luxuriante assez étouffante. Au sommet, la récompense est au rendez-vous avec un superbe point de vue sur la baie du Diamant.

On respire un bon coup avant d’entamer la descente tout aussi compliquée. En bas du Morne Larcher, c’est le dernier tronçon de course avant de récupérer notre meilleur ami… le canoë !

C’est parti pour 6,6km (en théorie) qui se transformeront plutôt en 8km en pleine mer. Passée la première pointe, le vent se lève et le courant devient de plus en plus fort. Il est difficile de garder le cap tout comme son calme… Entre crises de nerfs et de rires, on avance petit à petit en se défoulant dans les coups de pagaie ! 45 minutes plus tard, on aperçoit enfin les fanions du Raid des Alizés, l’arrivée est toute proche.
A peine le temps d’accoster, nous partons dans un sprint final sur la plage de la Grande Anse.

Après 24km de course, la boucle est bouclée et ce triathlon local nous en a mis plein les jambes et les yeux !

raid alizés
épreuve raid alizés

épreuve raid alizés
challenge sportif femme
Jour 3 : Trail – Montagne Pelée

A l’annonce de cette nouvelle étape, notre Team est déjà impatiente d’y être ! Nous espérions vraiment traverser la Montagne Pelée durant nos épreuves.

Départ à 8h depuis Le Prêcheur, le soleil tape déjà très fort et la Montagne Pelée est visible comme jamais ! La première partie de l’ascension est dure mais plutôt agréable avec ses zones ombragées. C’est plutôt sur la seconde partie que nous allons déchanter. Le ventre est douloureux pour moi et nous grimpons en plein soleil. 35 degrés au compteur, je me couvre la tête car je commence vraiment à souffrir de la chaleur.

Sur la montée, nous en profitons tout de même pour admirer le paysage et faire quelques photos. La vue est dingue ! Tout en-haut, on longe la caldeira qui descend à pic et on entame la descente. Nous sommes de nouveau à l’ombre, cela fait du bien. Le ravitaillement vient à point car nous sommes à court d’eau. On s’asperge et l’on repart de plus belle pour le dernier tronçon qui sera difficile pour moi. Avec le recul, je pense avoir frôlé l’insolation.
A l’arrivée, des enfants nous accueillent grand sourire en tapant nos mains. On oublie les jambes lourdes et la tête qui cogne !

Amoureuse des montagnes, ce fut sans aucun doute la plus belle épreuve tant pour les paysages que pour les efforts que cela nous a demandé !

trail montagne pelée

trail raid alizés
trail montagne pelée

Raid Alizés Martinique

 

Jour 4 : Course d’orientation en VTT – Pointe Marin

Pour le dernier jour de course, c’est une nouveauté du Raid des Alizés qui nous attend : une course d’orientation en VTT. Plus de 20 balises sont réparties autour de la Pointe Marin, à nous de les retrouver aidées d’une carte.

Départ à 8h depuis la Pointe Marin, tout le monde s’active pour trouver son trio de VTT et vite se placer sur la ligne de départ. Faux-départ pour nous : le pneu arrière du vélo de Anne est déjà crevé… un signe annonciateur pour la suite du circuit.

Un bénévole règle vite le problème et nous voilà parties pour 22,5km de VTT. Encore une fois le terrain est compliqué pour rouler. Boue, épines et trous, il est facile de s’enliser ET de crever. Gros couac sur cette épreuve, beaucoup vont en faire les frais durant la course et l’orga s’est vite retrouvée à cours de roue ou de chambre à air. De notre côté pas de crevaison mais le dérailleur va casser en milieu de course sur le vélo d’Anne. Heureusement un bénévole nous bricole un nouveau vélo grâce aux roues qui sont toujours intactes !

La deuxième partie du parcours sera beaucoup plus agréable : on prend le sentier du littoral et l’on roule en longeant l’océan. Les derniers kilomètres se font dans la bonne humeur et on termine par un sprint sur la plage de Pointe Marin !

Toutes les Alizés fêtent la fin de l’épreuve avec musique, noix de coco fraîche et un bain bien mérité !

raid sportif femme
épreuve raid alizes
raid femmes aventure

 

Après cette course de (dés)orientation, place au réconfort direction la résidence de Pierre et Vacances St Luce. On retrouve douche chaude, climatisation et lit douillet !
Ce soir on clôture le Raid des Alizés avec une soirée de Gala. Tenue de soirée blanche exigée pour fêter ensemble la fin de notre raid féminin. Ce sera aussi l’occasion de découvrir un mini-film récapitulatif de notre aventure et de féliciter l’équipe gagnante de l’édition 2017 : Les Sapeuses. Une équipe de trois pompiers qui couraient pour supporter l’Œuvre des Pupilles Sapeurs-Pompiers.

 

Le Bilan du Raid des Alizés :
Nous terminons 47ème du classement et ravies de notre expérience Raid des Alizés 2017.
Si certaines équipes jouent la gagne, notre objectif était surtout de s’amuser ensemble ! Découvrir une nouvelle destination, faire du sport dans un cadre et des conditions différentes, vivre une expérience originale entre amies, courir pour une association, faire de belles rencontres… tant de raisons de faire le Raid des Alizés !

J’ai également adoré les circuits concoctés par l’organisation et le cadre nature très sauvage tout au long des épreuves ! Des épreuves réalisables par toutes avec de l’entraînement. Le vrai challenge étant pour moi la capacité d’adaptation voire la résistance à la chaleur et l’humidité constantes.
« Une aventure nature, sportive et solidaire » le Raid des Alizés a rempli toutes ses promesses !

Le gros plus du Raid des Alizés :  l’ambiance et l’engouement pour cette course en Martinique !
Gros travail en amont, tout est bien orchestré par l’organisation mais, le capital sympathie/motivation des bénévoles et spectateurs apporte vraiment un gros plus.

Petit bémol : les nuits en tente parfois un peu compliquées car notre premier bivouac était sur un terrain totalement détrempé. Et pour les prochaines éditions, un peu de salé en ravitaillement ?!

 

Un grand merci à l’organisation de nous avoir invitées à participer au Raid des Alizés 2017 !
Si vous avez envie de voyager, vous dépasser et vous créer de beaux souvenirs avec une bande d’amies, il y a de fortes chances que le Raid des Alizés vous plaise !
Prochaine édition du 27 novembre au 2 décembre 2018 => découvrez toutes les infos sur le site http://www.raiddesalizes.com/fr

plage Anse Noire

SEA, you and me, we make believe we stand for something

Une publication partagée par Maïder Oyarzabal | @lesothers (@madebymaider) le

On prolonge le séjour en Martinique

Même si le raid nous fait voyager à travers les courses, la Martinique méritait bien que l’on poursuive notre séjour.

Basées au Pierre et Vacances St Luce, nous avons profité de la piscine et des plages alentours pour un jour de repos bien mérité !
Le lendemain, nous partons faire une croisière en catamaran sur le « Bwa Drésé » au départ du Robert. Un bon moyen de découvrir la Martinique autrement avec ses fonds blancs et ses îlets : l’îlet Madame, l’îlet Chancel et ses iguanes, la baignoire Josephine et ses étoiles de mer… Une sortie un peu trop touristique pour moi mais sympa à faire si vous voyagez avec un bon groupe d’amis.
Pour notre dernier jour, nous restons tranquilles dans le sud-ouest de la Martinique, dans la commune des Anses d’Arles. Baignades, snorkeling et émergence de bébés tortues, un super moment sur ces deux petites plages coupées du monde : Anse Dufour et Anse Noire.

Hero in a half shell

Une publication partagée par Maïder Oyarzabal | @lesothers (@madebymaider) le

Plages paradisiaques, gastronomie et ti’ punch, du vert et des sourires à perte de vue, si vous pouvez rester quelques jours de plus en Martinique, n’hésitez pas !

 

Vous pouvez retrouver Maider sur les réseaux : son blog Made by Maiderson Facebookson Twitter & son instagram

.

A propos de TeamAventuriers

Collectif de bloggueurs outdoor passionnés d'aventures et de grands espaces.

Séjour Dévoluy : carnet de bord de la Team Aventuriers

Séjour Dévoluy : carnet de bord de la Team Aventuriers

Cette semaine nous vous emmenons avec nous dans le Dévoluy !

Au programme : ski de fond, escalade de glace, ski et snowboard, randonnée, chiens de traîneau… et le stock de neige et de bonne humeur ! Voici notre carnet de bord pour ce séjour de 5 jours à la découverte du massif du Dévoluy :

Jour 1 : Arrivée dans le Dévoluy

Après un trajet en train de Paris à Grenoble, nous sommes accueillis par Pierrick qui va nous accompagner durant les 5 prochains jours. Hop, on repart vite en voiture pour arriver au Dévoluy pour le coucher de soleil… Plus l’on avance, plus les montagnes se rapprochent et la route devient enneigée, ça sent bon tout ça ! A peine le temps de poser nos affaires à l’Hôtel Le Refuge de l’éterlou, on file sur la piste de la Joue du Loup pour voir les derniers rayons de soleil sur les sommets des montagnes. On a déjà hâte d’être au lendemain !

 

Jour 2 : Randonnée et Chiens de traîneau

Chez la Team Aventuriers, on adore la randonnée alors quoi de plus normal qu’une petite balade pour débuter notre séjour ! Départ depuis le complexe sportif du SuperDévoluy, on tombe vite sur plusieurs sentiers de randonnée. Pour nous, ce sera direction le Collet du Tât. Une jolie balade qui fait la liaison entre les stations du Dévoluy et la Joue du Loup. Un classique à faire et un superbe point de vue en plein centre du massif !

Collet du Tât

 

Vers 15h, nous retrouvons Inès pour une sortie en chiens de traîneau. Une activité que nous attendions avec impatience ! Après avoir fait connaissance avec la meute et pris quelques selfies avec ces peluches vivantes, il est temps de nous expliquer le maniement du traîneau, les bons réflexes à avoir et l’utilisation du frein. Les chiens sont impatients, nous aussi. Nous partons pour 30 minutes de balade sur le plateau de Rioupes, juste aux portes de Joue du Loup.

 

Plus d’infos par ici : Les Traineaux du Dévoluy

Les chiens, le décor, les lumières de fin de journée… L’ambiance est magique mais le mieux reste encore de regarder notre vidéo :

Jour 3 : Escalade de Glace et Ski

Aujourd’hui on attaque la journée plutôt fort avec piolets et crampons ! Notre guide de haute montagne François aka « Fanou » va nous emmener sur la cascade de glace des Gorges des Etroits. Nous sommes partis pour 2h d’escalade de glace. Si Piotr a déjà eu l’occasion d’en faire à deux reprises, ce sera une totale découverte pour moi : maniement des piolets, cramponnage, installation d’un relais, descente en rappel… Pas mal d’informations à retenir au départ mais l’on prend assez vite le pli.

Une superbe expérience avec ce sport combinant escalade et alpinisme !

Plus d’infos par ici :
Sortie Escalade de Glace dans le Dévoluy

Session escalade de glace dans les Gorges des Étroits ! La @teamaventuriers se régale dans le @ledevoluy 👌

Une publication partagée par TeamAventuriers (@teamaventuriers) le

Cet après-midi, il est temps de découvrir le domaine skiable en testant les pistes de la Station du Dévoluy. Grand ciel bleu et récentes chutes de neige, tout est parfait ! De 14h à 17h30, les pistes bleus et rouges s’enchaînent en ski pour Piotr et en snowboard pour moi avec ma toute nouvelle tenue Columbia.
5 ans que je n’en avais pas fait… je l’ai senti à la fin de la journée !
La descente finale s’est accompagnée d’un beau coucher de soleil sur la Joue du Loup, on ne pouvait pas mieux terminer cette après-midi de ski.

 

  Jour 4 : Tout schuss sur les pistes du Dévoluy 

Encore un beau soleil, la journée s’annonce prometteuse sur les pistes du Dévoluy ! Nous profitons pleinement de cette journée de ski pour faire le plein de photos, de vidéos et de bons souvenirs.

Bon plan pour ceux qui cherchent où casser la croûte : le meilleur spot de la station se trouve en haut du télémix Fontettes, il y a même un grand hamac pour s’accorder une petite sieste !

Voici un résumé de nos aventures sur les pistes du Dévoluy  :

 

Jour 5 : Ski de fond et Raquettes

Dernier jour au Dévoluy, c’est l’occasion de tester une nouvelle activité : le ski de fond au Col du Festre ! Les débuts sont assez hésitants, pour ne pas dire maladroits, mais petit à petit la technique s’affine. L’itinéraire se prête bien aux débutants car l’on profite de la « Fête du Nordique » qui permet de s’initier à différents sports d’hiver : biathlon, snowkite, raquettes, etc.

Après 4 jours de grand ciel bleu, l’ambiance est aujourd’hui totalement différente et permet de découvrir le Dévoluy sous une facette différente. Il fait aussi bien plus doux et ça je ne vais pas m’en plaindre. C’est parfait pour aller faire une balade en raquettes depuis Superdévoluy avec le Pic de Bure qui nous nargue au loin… Il nous faudra revenir aux beaux jours, il y a de quoi se régaler en escalade !

Demain matin c’est le départ. On se lance tout de même un petit défi avec Piotr : faire une session running très matinale avant de partir. Pas de meilleur remède pour oublier les courbatures et chutes en ski ! On monte, on descend, on glisse pas mal aussi et on photographie la Joue du Loup sous un autre angle.
On ne pouvait pas mieux terminer ce séjour au Dévoluy !

Hôtel Le Refuge de l’éterlou : joli chalet au pied des pistes, ambiance familiale et tranquille qui convient à tous (couple, famille et groupe d’amis). Bonus Spa pour les amateurs ! Restaurant Chez Patras : ambiance familiale et cuisine généreuse, une super adresse. Après une bonne journée de ski, testez la raclette au brebis et le petit vin local ! Restaurant Le Schuss : ambiance cosy, cuisine délicate avec des produits locaux de qualité. Restaurant O’Patou : notre restaurant coup de coeur ! Une bonne table près de la station, on vous recommande les côtelettes d’agneau 😉

 

Suivez nos aventures en direct sur Instagram : 
Piotr sur http://instagram.com/1001pas/ Maïder sur http://instagram.com/madebymaider/

.

A propos de TeamAventuriers

Collectif de bloggueurs outdoor passionnés d'aventures et de grands espaces.

Raid Amazones : mon expérience en Californie

Raid Amazones : mon expérience en Californie

La Californie en terrain de jeu, des épreuves sportives, un raid nature mélangeant sport et voyage ?
Je n’ai pas hésité une seconde lorsque j’ai été invitée par l’Office du tourisme de Californie pour participer au 15ème Raid Amazones !

Fondé en 2001 par Alexandre Debanne, Gil Mention, Jean-Louis Conesa et Nadia, le Raid Amazones est un raid aventure 100% féminin et solidaire qui fait voyager les femmes dans le monde entier.
Après Bali en 2015, le raid nous emmène cette année en Californie pour une nouvelle aventure dans la région de Greater Palm Springs. Une semaine où notre Team Caliventurers (avec Manon du site Melty.fr et Anne du blog Annedubndidu.com) va relever plusieurs challenges sportifs autour d’un super programme !

 

Le programme des épreuves du Raid Amazones :

Jour 1 : Trek 11km – Pipes Canyon Road
Jour 2 : VTT 30km – Anza Borrego Desert
Jour 3 : Canoë 16km – Salton Sea
Jour 4 : Chasse aux Trésors – Los Angeles
Jour 5 : Triathlon 27 km (VTT, canoë, course d’orientation) – Moreno Valley Lake Perris
Jour 6 : Course à pied 13 km – Joshua Tree Park

 

 

Jour 1 : Trek 11km – Pipes Canyon Road 

Départ à 7h du matin, la grasse matinée il faudra définitivement oublier durant notre séjour californien !
Décor aride de fin du monde et champs d’éoliennes à perte de vue, je découvre en bus les paysages de la région de Palm Springs… et je commence à me dire que les conditions de course ne seront pas évidentes !

Sur la ligne de départ, l’orga met l’ambiance et nous explique le déroulé de la course. Toutes les minutes et par équipes de 5, on part chacune à notre tour. Notre vague arrive, on part super motivées et curieuses de savoir ce que nous réserve ce trek dans le désert !
Les premiers kilomètres sont tranquilles, peu de dénivelé et même quelques zones d’ombre. A mi-parcours, cela se corse, on grimpe et enchaîne les montées pour arriver au sommet du Canyon. La récompense est belle avec une vue plongeante sur toute la vallée ! On prend alors vraiment conscience du décor dans lequel on se fraye un chemin et l’on aperçoit la ligne d’arrivée au loin. Allez, le plus dur est fait !

Air sec, lumière aveuglante, terrains entre roche et sable… ce trek fut une bonne première épreuve pour se mettre en jambes et découvrir notre terrain de jeu pour la semaine !

trek pipes canyon road
trek pipes canyon road

Jour 2 : VTT 30km – Anza Borrego Desert

Moi qui avais du mal à émerger la veille, je vous laisse imaginer ce que cela a donné pour un départ à 4h du matin ! Ce matin on part direction le désert d’Anza Borrego pour un circuit de 30 km et à ce que l’on nous a dit, cela va être « corsé »… Ca tombe bien, je ne fais jamais de VTT !

En arrivant, tout le monde court pour trouver son trio de VTT et vite avancer vers la ligne de départ. Ce sera un faux-départ pour nous : le pneu arrière du vélo de Manon est déjà crevé… On commence bien !

Tout rentre dans l’ordre, c’est le moment de s’élancer littéralement car l’on débute par une grosse descente. On fait de notre mieux pour avancer mais l’on va très vite déchanter. Dérapages, chutes et enlisement, le terrain est tellement sablonneux que l’on se croirait à la plage. On ne mouline pas, on s’enfonce !
Par moments, on se retrouve forcées de marcher avec notre VTT. Plutôt frustrant. Il n’y a pas de piste et le fait d’être en fin de course n’a clairement pas dû nous faciliter les choses.
Peu avant le ravitaillement de mi-parcours, comme je suis une fille pleine de surprise, j’ai trouvé le moyen de crever. Juste histoire de tester nos nerfs un peu plus !

Kilomètre 15, je n’ai jamais été aussi heureuse de voir un ravitaillement. On ne tarde pas trop mais l’on prend quelques forces et surtout on s’asperge d’eau. Il est à peine 9h mais le soleil est déjà très haut.

La deuxième partie du parcours sera beaucoup plus agréable : un décor lunaire, quelques zones d’ombres, un passage dans un joli canyon, les montagnes au loin qui rendent le décor moins monotone et surtout une piste enfin cyclable !

Au final, j’ai pris du plaisir surtout sur la fin de la course et ce malgré les 40 degrés ! Ah quelle expérience !
J’avais peur de souffrir du dénivelé avec cette épreuve mais au final je n’ai jamais roulé sur aussi plat. La vraie difficulté, ce fut le sable. Usant pour les jambes et surtout le mental.
Avec le recul, ce fut sans nul doute la plus belle épreuve tant pour le décor que pour les efforts que cela nous a demandé.

Le VTT est l’épreuve emblématique du Raid Amazones et bien cette année, nous avons été servies !

avis raid amazones
Raid Amazones VTT desert

VTT raid amazones
anza borrego desert

Jour 3 : Canoë 16km – Salton Sea

16 km de canoë en trio, autrement dit l’épreuve que je redoute le plus… et de loin !

Le petit cours d’initiation en duo lors du Boot Camp Raid Amazones m’avait prédit que cette matinée allait être galère ! Cette fois-ci nous sommes trois et cela ne devrait que compliquer la tâche. La force est inutile si la technique n’est pas présente…
Notre objectif principal ne sera donc pas le chrono mais d’avancer droit !

Les deux premiers kilomètres vont d’ailleurs être vraiment galère… Les Amazones, pour la plupart super entrainées, prennent le large très vite pendant que nous, on rame enfin on zigzague !
Je suis à l’arrière donc la pression repose en grosse partie sur moi. Ca râle, ça crie, ça rigole, on passe par tous les états ! Je prends sur moi, j’essaye de comprendre comment orienter ce fichu canoë et je donne de la voix pour que l’on soit synchronisées. Alléluia on parvient enfin à avancer droit !

C’est une épreuve sur laquelle on aurait bien pu exploser mais, au final, la difficulté nous a rassemblé. On en est sorties plus fortes et plus unies.

pourquoi faire raid amazones
kayak salton sea
raid amazones avis et compte rendu

Jour 4 : Chasse aux Trésors – Los Angeles

Aujourd’hui, changement radical de décor : Los Angeles ! Notre aventure devait forcément nous amener fouler la ville star de la Californie.
Histoire de garder cet esprit de challenge, le Raid Amazones nous a organisé une chasse au trésor pour nous faire découvrir de façon originale LA. Une visite guidée aurait été trop simple !

Quizz, jeux de piste et défis sportifs, nous arpentons la ville de long en large et passons par tous les spots touristiques de LA : Hollywood, Downtown LA, Santa Monica et Venice Beach. Nous terminons la journée sur le fameux Pier de Santa Monica et la belle balade jusqu’à Venice Beach. Tout est fidèle à l’image que j’en avais : les surfers qui prennent la pose parfaite, l’ambiance street art colorée, les jolies fille en rollers, l’odeur de cannabis, les postes de surveillance sur la plage, les hauts palmiers, le skatepark si photogénique… Tout y est et quel plaisir de retrouver l’océan !

Pier Santa Monica
sunset los angeles

 

Jour 5 : Triathlon 27 km – Moreno Valley Lake Perris

Maintenant que nous sommes passées par toutes les épreuves, c’est le moment idéal pour le triathlon. Un programme spécial rassemblant les trois sports emblématique du Raid Amazones : le vélo, le canoë et la course. C’est parti pour 27km de course dans un cadre nature très sauvage !

Pour la première étape, nous voici parties pour 10km de Run and Bike : Manon sur le vélo, on assure la course avec Anne et on profite un max du paysage de Moreno Valley !
Nous sommes sur un bon rythme et arrivons assez vite à la seconde étape où notre cher ami le canoë nous attend ! La technique est sans conteste meilleure mais cette fois-ci nous avons à nous battre non seulement avec la pagaie mais aussi avec le vent et le courant. Double challenge ! Niveau efficacité c’est encore loin d’être ça mais nous parvenons à faire le circuit sans trop de problème.
C’est maintenant la dernière étape qui nous attend avec la course d’orientation sur une petite île en plein centre du Lac Perris. Armées de la carte, nous partons à la recherche des 6 balises réparties sur l’île. On s’entraide entre équipes, la bonne ambiance règne et l’on boucle assez vite la course.
Dernière ligne droite de l’épreuve, on retourne sur notre canoë pour retrouver la plage du Lac Perris. On se donne à fond, encouragées par les Amazones qui forment une ola le long de la ligne d’arrivée !

C’est encore une belle épreuve qui se termine, j’ai adoré ce mix sportif et le cadre sublime dans lequel on évoluait !

avis raid amazones
expérience raid amazones

expérience Raid Amazones

Jour 6 : Trail 13 km – Joshua Tree Park

Pour notre dernier jour de course, on termine en beauté dans le mythique Joshua Tree Park !

Le début de course ressemble beaucoup à notre course dans Pipes Canyon Road avec tout de même un peu plus de dénivelé. On enchaîne canyon et grimpées pour surplomber le parc à mi-parcours. La vue est dingue !
Le paysage se met à changer et, peu à peu, les Joshua Trees apparaissent. Il y a tant de beauté, tant d’histoire dans ses arbres sortis du désert. Le désert semble s’étendre à l’infini, seuls les cactus géants nous donnent un repère. Les derniers kilomètres se font dans la bonne humeur, on profite et on immortalise à plusieurs reprises notre dernière course ensemble.
Nouvelle ola pour notre fin de course et musique à fond, toutes les Amazones fêtent la fin de cette semaine d’épreuves ensemble sur la ligne d’arrivée !

Après le trek, il est déjà temps de préparer notre sac et d’y ranger tous nos souvenirs : les étapes de galère, les fou-rires, les courbatures, les paysages lunaires du désert californien, les moments d’entraide et surtout deux nouvelles amies sans qui ce raid n’aurait pas été le même !
Notre dernière soirée se passera autour d’un repas de gala. Tenue de soirée exigée pour la remise des médailles et visionnage d’un mini-film récapitulatif de notre aventure, la soirée parfaite pour clôturer ce Raid Amazones 2016 !

expérience raid amazones

expérience raid amazones
Un grand merci à Visit California et Air Tahiti Nui de m’avoir invitée à participer au Raid Amazones 2016.

Ce n’est pas le type de course/voyage auquel j’aurais participé naturellement mais j’ai apprécié l’expérience et j’ai surtout une grosse envie de repartir en Californie !
Je rêve déjà d’un gros road trip nature qui m’emmènerait le long des beaux parcs nationaux californiens : Yosemite, Redwood, Sequoia, Point Reyes…tant de beaux lieux à découvrir pour les amoureux des grands espaces!

        

Vous pouvez retrouver Maider sur les réseaux : son blog Made by Maider, son Facebook, son Twitterson instagram

.

A propos de TeamAventuriers

Collectif de bloggueurs outdoor passionnés d'aventures et de grands espaces.

La TeamAventuriers sur les chemins de Grande Randonnée

La TeamAventuriers sur les chemins de Grande Randonnée

La Fédération française de randonnée pédestre (ffrp pour les intimes) lance un nouveau site visant à faciliter la préparation d’une grande randonnée en France. Vous pouvez retrouver leur site à l’adresse www.mongr.fr Elle a naturellement choisie l’équipe de la TeamAventuriers pour tester leur nouveau site en parcourant les magnifiques sentiers de Grande Randonnée afin de réaliser un reportage sur une partie du GR58 et une partie du GR10.

gr58-queyras-8

Le tour du Queyras avec Piotr

Piotr, blogueur sur le blog voyage Bien Voyager et sur le blog outdoor 1001 pas, a été sélectionné pour réaliser, du 18 au 22 septembre, un bout du Gr58 : le fameux Tour du Queyras, situé dans la vallée du département des Hautes Alpes et dans le parc régional qui porte le même nom. Il réalisera durant son parcours de 4 jours de marche un reportage photo qu’il partagera sur les réseaux sociaux ainsi qu’un reportage live sur snapchat. Il en profitera également pour interviewer les hommes et les femmes qui au travers de leur métier, gardien(ne) de refuge, guide, représentante du parc régional du Queyras… font la richesse de ce lieu.

Vous pouvez retrouver Piotr sur les réseaux : son blog 1001 pas, son facebook, son twitterson instagram, sur snapchat : piotrsursnap

Pour préparer son parcours, Piotr a évidemment reçu l’incontournable topo guide Gr58 de la ffrp qui même à l’air numérique trouve toujours sa place dans le sac à dos mais il a pu aussi tester des produits de la nouvelle boutique que vous pouvez retrouver sur le site mongr.fr A savoir :

  • Un pantalon cooltrek de la marque verticale
  • Une micropolaire
Les articles de Piotr sur son tour du Queyras :

Son montage photo du gr58 :

 

randonnée holzarté

Le Gr10 dans les Pyrénées avec Maider

Du 6 au 9 octobre, Maider s’élancera, quant à elle, sur les chemins du Gr10 côté montagne basque. Un coin des Pyrénées qu’elle connait bien mais qu’elle n’a jamais eu l’occasion de parcourir en suivant le Gr10.
Au programme de ces 4 jours de randonnée : Saint-Jean-Pied-de-Port, le pic d’Iramendy, la passerelle d’Holzarté (en photo ci-dessus), les gorges de Kakuetta…. Un parcours mythique à travers la forêt d’Iraty et les canyons de Haute-Soule.

Entre reportage photos et vidéo, elle partagera aussi en live ses aventures sur Instagram stories. N’hésitez pas à la suivre pour découvrir l’envers du décors entre les préparatifs, les étapes et réactions à chaud mais aussi les rencontres en chemin : https://www.instagram.com/madebymaider/

Vous pouvez retrouver Maider sur les réseaux : son blog Made by Maider, son Facebook, son Twitterson instagram

Pour préparer son Gr10,  Maider a également reçu le topo guide Gr10 de la ffrp. Pour l’accompagner, elle va aussi tester le Sac à dos Vertical – Aventure 40L FFRandonnée Lady et le couvre-sac imperméable Vertical.

Produits disponibles sur la boutique MonGR et retour d’expérience à retrouver par ici :

Le récit de Maider sur sa randonnée de 4 jours sur le GR10 :

Sa vidéo sur le GR10 « Wandering along the GR10 » 

 

A propos de TeamAventuriers

Collectif de bloggueurs outdoor passionnés d'aventures et de grands espaces.

La TeamAventuriers sur le Grand Bivouac

La TeamAventuriers sur le Grand Bivouac

Le Grand Bivouac est le premier festival sur le voyage en France. Son camp de base situé à Albertville en Savoie propose depuis 2002 des projections de films de voyages et d’aventures, des débats, expositions, spectacles, et comprend un salon du livre et un salon de voyage. Environ 110 animations sont prévues, et ce pendant 4 jours.

II commence cette année le 15 octobre (aujourd’hui donc), et se termine dimanche 18 octobre. 32 000 personnes sont venues l’année dernière, et chaque année sa côte de popularité augmente, pourquoi pas dépasser les 35 000 cette année ?

Lors du Grand Bivouac, vous pourrez découvrir de nombreux témoignages de voyageurs et découvrir le monde. Rêver aussi, et pourquoi pas vous projeter et initier un voyage vers l’inconnu ?
Le Grand bivouac, c’est aussi l’occasion de découvrir de jeunes auteurs, réalisateurs, et aller à leur rencontre. C’est un lieu d’échanges, entre passionnés.

Le Grand bivouac 2015

Cette année, la thématique illustrée par Olivier Föllmi est intitulée « Les plus beaux matins du monde » : on a tous dans nos têtes des matins magiques, des matins qui restent gravés dans la mémoire. Le soleil qui se lève, derrière les montagnes, la chaleur qui doucement vient chatouiller la toile de la tente ; Ces volets que l’on ouvre pour découvrir un paysage aperçu la veille lors d’une arrivée parfois cahotique. Je me rappellerais toujours lorsque je me suis fait déposer sous une tempête de neige en Laponie dans ma cabane, en fin de journée, ne voyant rien. Et le matin, me réveillant sous un soleil radieux avec cette vue sublime sur la rivière recouverte de neige :

Laponie2014_0008

Mes plus beaux matins: l’un des miens !

Vous pourrez retrouver ces plus beaux matins du monde aux 4 coins de la planète, les découvrir, et avec ceux qui veulent les partager.

Et ce Grand Bivouac 2015, une grande partie de la TeamAventuriers y sera : Gregory, François, Nicolas, et Anne.

N’hésitez donc pas à venir nous renconter, échanger sur les films et expositions que nous aurons la chance de voir. Vous pourrez d’ailleurs allez découvrir les 3 expositions photo du Collectif de journalistes dont Anne fait partie, « Vie de Quetzal »  : Un Cri d’Existence de Jean-Félix Fayolle, Echos Kinois présenté par Elsa Frering et Mémoire en
marche de Julien Masson.

Et ce sera l’occasion de discuter sur nos différents projets passés, en cours et à venir !
Vous pourrez suivre le Grand Bivouac et la Teamaventuriers avec le hashtag #savoiemontblanc et via nos différents réseaux sociaux:
Nicolas : https://twitter.com/laponico et https://instagram.com/laponico/
François : https://twitter.com/UnMondeAventure et https://instagram.com/francoisquiquet/
Gregory : https://twitter.com/ITrekkings et https://instagram.com/voyagestrekkings/
Anne : https://twitter.com/AnneBecel

Et retrouvez la vidéo de présentation de cette édition 2015 du Grand Bivouac :

A propos de TeamAventuriers

Collectif de bloggueurs outdoor passionnés d'aventures et de grands espaces.

Outdoor au Québec : les 12 Travaux des Géants

Outdoor au Québec : les 12 Travaux des Géants

C’est à un défi que le Québec nous avait convié au mois de juin dernier. Telle Hercule – à moins que ce ne soit plutôt Astérix ? – la Team Aventuriers avait répondu présente pour relever ces 12 Travaux des Géants et porter les couleurs de l’outdoor francophone chez nos voisins d’Outre-Atlantique. L’idée ? Prendre la mesure de l’immense potentiel de la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean en matière d’activités de pleine nature. Pendant quatre jours particulièrement bien chargés, Piotr et moi avons couru, nagé, pédalé et grimpé pour enchaîner douze épreuves concoctées par l’Office de Tourisme du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Une bonne occasion de transpirer en découvrant en même temps les spectaculaires paysages québecois. De la nature proposée en démesure, un terrain de jeu illimité pour les amateurs d’outdoor et la gentillesse permanente des québecois en bonus. Du rafting sur la puissante Mistassibi à la vertigineuse via ferrata des Géants, voici un retour en images sur cette semaine 100% outdoor !
 

PRATIQUE : LES 12 TRAVAUX POINT PAR POINT

1. Triathlon Mashteuiatsh

C’est traditionnel. Une fois par an, les Amérindiens de la communauté Mashteuiatsh se réunissent au bord de Pekuakami – le Lac Saint-Jean – pour un tournoi sportif réservé aux costaud. Au programme de cet événement intégré au Grand Rassemblement des Premières Nations : portage de sac de sable sur 1 km, course en canoé puis portage du canoé. Le concept du triathlon revu et corrigé, le tout dans une ambiance festive. Le dernier rassemblement a eu lieu du 10 au 12 juillet dernier. Pour y assister, rendez-vous sur le site de la communauté Mashteuiatsh

Québec, Saguenay, Lac Saint Jean, course Mashteuiash

2. Nage dans le Lac Saint-Jean

C’est la plus grande compétition de natation en eau libre du monde ! Seuls 25 nageurs, parmi les meilleurs du globe, sont invités à y participer. Un véritable Graal qui donne lieu, chaque année, à Roberval, à des festivités contagieusement enthousiasmantes ! 32 kilomètres de crawl dans une eau dépassant rarement les 15°. Voilà ce qui a attendu les athlètes lors de la 61ème édition de cette course internationale le 25 juillet dernier. Jetés à l’eau à moins de 300m de l’arrivée, nous avons testé l’épreuve ! Pour y assister, rendez-vous sur le site de la Traversée Internationale

Québec, Saguenay, Lac Saint Jean

3. Rafting sur la Mistassibi

L’un des gros points forts de ces 12 travaux ! La Mistassibi, c’est LA big rivière d’Amérique du Nord qui roule des mécaniques avec ses rapides de classe 5. Le plus réputé ? Hawaï et son rouleau compresseur hydraulique qui pulvérise les rafteurs ! Et si vous avez échappé au pire avec Hawaï, c’est Messe Noire qui vous attend à la sortie pour vous régler votre compte ! Sensations (très) fortes garanties ! Oubliez les rivières françaises : ici, ça envoie du lourd ! Et les professionnels de Québec Raft sont là pour assurer la sécurité. Nous on a complètement adoré !

Québec, Saguenay, rafting sur la Mistassibi

4. Kayak de mer sur le Lac Saint-Jean

Au départ du petit port de Péribonka, on embarque sur ce qui ressemble à de frêles embarcations. Le kayak de mer est pourtant bien équilibré une fois qu’on a pris ses marques à l’intérieur. La sensation à fleur d’eau est exquise. Après la puissance du raft, on goûte au plaisir de glisser en douceur et à hauteur des vagues. Le kayak est un moyen de transport immersif pour poser un autre regard sur le Lac Saint-Jean. On s’est contenté de la traversée jusqu’à la Pointe-Taillon mais bien des parcours sont possibles. Pour découvrir l’activité kayak, ça se passe avec Equinox Aventure.

Québec, Saguenay, kayak de mer Lac Saint-Jean

5. Vélo sur la Véloroute des Bleuets

Moi qui adore pédaler, j’étais bien tombé sur cette activité ! Long de 256 km, cet itinéraire permet de réaliser le tour du Lac Saint-Jean. Au cours de ce périple, il traverse le Parc National de la Pointe-Tallion, un petit bout de terre qui s’avance sur le Lac Saint-Jean, créant ainsi son estuaire nord-est. Tracée au milieu des boulots, la piste cyclable donne l’occasion de débusquer l’orignal et le castor. On y découvre également des plages de rêve ouvrant sur cette formidable mer intérieure qu’est le Lac Saint-Jean. C’est cette portion de la Véloroute que nous avons découverte. Un chouette moment. Pour des sorties à vélo, c’est également Equinox Aventure qu’il faut contacter.

Québec, Saguenay, Lac Saint-Jean, Véloroute des Bleuets

6. Accrobranche au Parc Jaseux

De l’aventure dans les arbres, made in Québec ! On nous a directement emmené vers le parcours qualifié d’extrême, sans échauffement ! Autant dire qu’ici, les choses ont été vues en grand ! Il vous faudra 3 à 4h d’effort pour venir à bout des 32 modules de ce parcours, disons-le, assez incroyable ! L’originalité du lieu : 9 ateliers à réaliser sans être rattaché à la ligne de vie. Votre seule protection sera le filet de trapéziste situé en-dessous et qui retiendra votre chute ! Qualifier cette activité d’intense serait un euphémisme. Ici on transpire et on a quelques sueurs froides, pour de vrai ! Pour en savoir plus, direction le site du Parc Jaseux.

Québec, Saguenay, Lac Jaseux

7. VTT au Panoramique

On est ici en plein dans l’arrondissement de Chicoutimi et le VTT semble être roi ! On croise plus de vélo que de voiture dans ce secteur ! Leur terrain de jeu ? Une immense colline parcourue par un réseau dense d’itinéraires, de l’initiation au technicien accompli. Entre racines et rochers, il suffit de suivre les balises pour exploiter le potentiel du lieu. On a eu la possibilité de réaliser une boucle de près de deux heures avec David, moniteur de VTT. Dans sa roue, c’était parti au fil d’un parcours de montagnes russes. Quelques acrobaties à notre niveau. On laisse le reste aux experts qui ont de quoi en découdre ici. Pour organiser votre sortie, rendez-vous sur le site du Centre de Vélo de Montagne.

Québec, Saguenay, VTT Panoramique

8. Sur la piste de l’Ours Noir

Des ours noirs, au Québec, il y en a un paquet. Mais, pour les voir, c’est une autre paire de manche. L’animal est discret et ne se risquera pas à une confrontation directe avec l’homme. Et puis le choix de la saison sera capital. A la sortie de l’hibernation, le plantigrade n’est pas immédiatement visible, ainsi que nous l’aurons constaté. Mais le Québec regorge d’endroits et de guides pour permettre au visiteur d’apercevoir et de mieux comprendre l’ours. C’est le cas du Centre de Plein Air Bec-en-Scie, lieu apprécié de randonnée dans le Canyon de la Rivière-à-Mars. Jenny, guide chez Okwari Aventures, vous mènera sur les traces de ce magnifique habitant des forêts québecoises.

Québec, Saguenay, Rivière à Mars, Bec en Scie

9. Pêche au saumon

Le Saumon Atlantique est un poisson sportif qui remonte les rivières du Québec en faisant fi de tous les dangers mortels qui l’attendent. Parmi les obstacles, les pêcheurs à la mouche qui veulent engager le combat avec lui. L’un des spots pour engager le duel, c’est la rivière du Petit Saguenay. Accompagnés d’un spécialiste, on a fait nos premières armes avec une canne et une mouche. Et vous savez quoi ? Bah ce n’était pas très concluant ! Zéro saumon pêché à l’actif de la Team Aventuriers ! Recalé ! En revanche les amateurs devraient apprécier ! Pour tout savoir sur les sites de pêche au saumon, rendez-vous sur le site de Saumon Québec.

Québec, Saguenay, Petit Saguenay, pêche au saumon

10. La Via Ferrata des Géants

L’activité via ferrata est encore jeune au Québec. Elle ne se pratique d’ailleurs qu’encadrée par des guides. Ce sont ceux du Parc National du Fjord du Saguenay qui nous ont accompagnés lors de cette virée vertigineuse sur cette nouvelle via à grand spectacle. En dépit de sa nature très aérienne, ce n’est pas la performance qu’il faut venir y chercher mais bien un nouveau point de vue sur le fjord. Accroché à la falaise, on bénéficie de vues renversantes sur ce paysage majeur du Saguenay. En bonus, la traversée d’un énorme pont suspendu à près de 80m du sol. Vous avez dit sensations ? Plus d’infos sur la via sur le site du Parc National.

Québec, Fjord du Saguenay, Via Ferrata des Géants

11. Voile sur le Fjord du Saguenay

On redescend au niveau de la mer pour cette activité technique qui nécessite d’avoir le pied marin et de s’y entendre en vocabulaire spécifique à l’activité. Si vous ne distinguez toujours pas babord de tribord, on vous recommande – comme nous – de laisser faire le capitaine et de profiter du spectacle du fjord. On se sent bien petit sur cette immense surface au bleu profond. On croise y d’énormes chaluts, en route pour le Saint-Laurent et l’océan. On y goûte surtout un paysage envoûtant de hautes falaises se redressant au-dessus de l’eau. Et, si vous êtes sages, vous pourrez peut-être – comme moi – faire accoster le bâteau ! Pour naviguer sur le fjord, rendez-vous sur le site de Voile Mercator.

Québec, Fjord du Saguenay, voile

12. Découvrir le Val Jalbert (bonus)

Ce n’est pas vraiment un travail, sauf si vous considérez que l’ascension des plus de 200 marches vers le belvédère est un effort ! Le Val Jalbert est un village abandonné et partiellement restauré, traversé par une cascade qui alimentait une usine de pulpe à papier au début du 20ème siècle. Outre la visite de ce lieu unique au Québec, de nombreux circuits et randonnées sont proposées au départ du site. On vous le recommande pour profiter d’une vue aérienne saisissante sur la région du Lac Saint-Jean. Pour plus d’infos, rendez-vous sur le site du Val Jalbert.

Québec, Saguenay, Val Jalbert

LIENS UTILES

Informations touristiques

Office de Tourisme du Saguenay-Lac-Saint-Jean : hébergements, activités, informations touristiques… Tout ce qu’il faut savoir avant de venir dans la région du Saguenay est sur le site de l’office de tourisme.

Québec Original : d’une manière plus globale, le site de Québec Original est une mine d’informations pour toute personne se préparant à venir au Québec.

Québec, Saguenay, la Team

Reportages de l’équipe

I-Voyages/5 expériences de pleine nature à vivre au Québec : le Québec est l’une des grandes destinations de notre belle planète pour l’évasion en pleine nature. Pas besoin d’être un grand sportif ou un aventurier hors-pair pour accéder aux immenses possibilités d’activités et de lieux en pleine nature. I-Voyages a sélectionné 5 expériences de pleine nature à ne pas manquer au Québec.

I-Voyages/Les baleines de Tadoussac : Tadoussac au confluent de la rivière Saguenay et du fleuve Saint-Laurent est The Place to Be pour l’observation des baleines au Québec. A bord d’un zodiac 48 places Dufour Croisières et équipés d’une combinaison imperméable bleue, cap vers le large, plus précisément vers le parc marin du Saguenay-Saint-Laurent à la confluence du fjord et du fleuve.

I-Voyages/Kayak sur le Fjord du Saguenay : une virée outdoor avec pas mal de randonnée pédestre le long du fjord du Saguenay mais aussi du kayak dans le fjord ; à l’embouchure du fleuve Saint-Laurent, observation de la baleine et du béluga et plus au nord près de Giradville, canoë sur la rivière Mistassini et observation des loups du parc Mahikan.

1001 Pas/Randonnée le long du fjord du Saguenay : le long du splendide parc national du fjord du Saguenay il y a deux randonnées emblématiques à parcourir : le sentier du fjord et le sentier des deux caps. Le premier est classé « difficile » mais ce « GR » québécois n’impressionnera pas, dans sa difficulté tout du moins, les randonneurs habitué à nos GR européens pour qui “une montagne” n’est pas une petite butte de 500m de haut.

 

 

A propos de TeamAventuriers

Collectif de bloggueurs outdoor passionnés d'aventures et de grands espaces.

La Team Aventuriers a parcouru les Chemins de la Contrebande

La Team Aventuriers a parcouru les Chemins de la Contrebande

Le Pays Horloger, c’est un territoire de forêts épaisses et de longues plaines vallonnées au milieu duquel coule le Doubs. Tantôt bucolique et apaisée, tantôt chahuteuse et turbulente, la rivière scinde le territoire en deux. D’un côté la France et, de l’autre, la Suisse. Une frontière naturelle qui renforce l’identité paysagère de ce pays et qui fut, jadis, le théâtre d’une forte activité de contrebande. Un grand jeu du gendarme et du voleur qui a fini par construire l’Histoire d’un territoire imprégné par la culture de l’horlogerie. C’est précisément ce passé passionnant et tumultueux que font revivre ces Chemins de la Contrebande, 4 itinérances ludiques où il faudra faire marcher autant la tête que les jambes. Assurément la nouvelle tendance de la randonnée que la Team Aventuriers a voulu tester !
 

1. L’Orlogeur

5 étapes et 60 kilomètres initiatiques pour devenir un véritable Orlogeur, sur la piste d’un mécanisme secret seul capable de révéler le final de ce trek. De Morteau, en France, à La Chaux-de-Fonds, c’est David qui s’est lancé dans l’aventure en juillet dernier. L’occasion de découvrir les paysages naturels splendides du Saut du Doubs et de mener l’enquête dans les nombreux musées consacrés à l’art de l’horlogerie. Des énigmes à résoudre et des pièces à récupérer en chemin avant d’arriver en Suisse. Une manière drôle et riche d’enseignements pour découvrir ce petit bout de territoire transfrontalier. Deux épisodes de Carnets de Rando seront à découvrir au printemps prochain.

Chemins de la Contrebande, l'Orlogeur, Pays Horloger

2. La Bricotte

Un nouveau jeu de rôle de 5 jours et de 77 kilomètres pour se perfectionner dans l’art de la petite contrebande. Les bricottiers étaient en effet passés maître dans l’art de dissimuler de petits objets comme a pu le vérifier Grégory, qui avait choisi cette mission. Son objectif : alors que la famine sévit, trouver comment ravitailler sa famille et ses voisins au fil de son chemin vers la Suisse. Sans, évidemment, se faire pincer par la douane ! Un itinéraire qui franchit l’emblématique et spectaculaire passage des Echelles de la Mort, que les randonneurs sur le GR5 connaissent bien. Reportage et film à découvrir au printemps sur I-Trekkings.

Chemins de la Contrebande, La Bricotte, Pays Horloger

3. Le Colporteur

Les colporteurs étaient bien connus jadis en montagne. De vallée en vallée, ces marchands itinérants ravitaillaient autant les gens isolés en vivres et en matériel qu’en histoires de toutes sortes. C’est précisément dans la peau de l’un de ceux-ci que s’est glissé David entre Saint-Ursanne et Saint-Hippolyte. 3 jours de périples dans les collines boisées qui dominent le Doubs pour tenter d’éviter la douane et porter un message secret à un destinataire final. Un nouvel itinéraire qui nécessite d’ouvrir les yeux et de faire fonctionner ses méninges et que vous pourrez découvrir au printemps dans deux épisodes inédits de Carnets de Rando.

Chemins de la Contrebande, Colporteur, Pays Horloger

4. Les Gabelous

On inverse les rôles ! Après avoir été pourchassé par les douaniers sur la Bricotte, Grégory a changé son fusil d’épaule pour devenir un Gabelou et intégrer les patrouilles volantes de douaniers. Une nouvelle mission dont le but est d’appréhender l’instigateur d’une organisation de contrebande transfrontalière. L’originalité de ce parcours de 7 jours est de se dérouler, non pas à pied, mais à VTT ! 252 km pour découvrir le Pays Horloger à un autre rythme que la marche et vivre le quotidien de ces gendarmes du siècle passé. Une vraie aventure que vous découvrirez sur I-Voyages au printemps prochain également.

Chemins de la Contrebande, Gabelous, Pays Horloger

Pratique

C’est quoi : les Chemins de la Contrebande c’est une nouvelle approche de la randonnée itinérante et de la découverte de territoire. Le projet part du principe qu’on randonne mieux quand on marche intelligement et invite donc chacun à se mettre dans la peau d’un personnage afin de remplir une mission sur le thème de la contrebande horlogère. Le jeu est évidemment optionnel mais il serait totalement absurde de se priver de cette investigation sur le terrain qui rend la randonnée ludique et qui permet de poser un regard différent sur l’environnement traversé. Muni d’un livret de jeu, vous irez ainsi d’étape en étape, à la recherche d’indices à collecter, dans la nature comme auprès de personnes que vous rencontrerez.

Comment on fait : on se rend pour commencer sur le site officiel des Chemins de la Contrebande, histoire de mieux faire connaissance avec le concept. Ensuite on choisit quel itinéraire on veut parcourir et on télécharge l’application mobile et le livret de jeu associé. On prépare ses étapes grâce au guide des hébergements sur le site avant de se rendre sur place et de rando-jouer !  Il est également possible de créer ses carnets de voyage multimédia grâce à un logiciel dédié directement sur le site internet.

Chemins de la Contrebande, Doubs, Pays Horloger

Agenda des Publications

Avril/Mai 2016 : 4 épisodes de Carnets de Rando, 1 film sur I-Trekkings, 1 film sur I-Voyages

Et retrouvez toutes les publications passées sur les RS avec le hashtag #Contrebande

 

 

A propos de TeamAventuriers

Collectif de bloggueurs outdoor passionnés d'aventures et de grands espaces.

La Mission Béarn vient de boucler le trek des 3 Vallées

La Mission Béarn vient de boucler le trek des 3 Vallées

N’en doutez pas une seule seconde : dans le Béarn, on vit à cent à l’heure ! Emporté par le tourbillon des événements et pas le rythme intense d’un programme sportif et tonique, Grégory et moi venons juste de poser nos valises. Sous la conduite dynamique de Gilles Bergeras, accompagnateur en montagne de son état et créateur du trek des Trois Vallées sur lequel nous étions engagés, nous avons marché cinq jours sur les sentiers oubliés de la montagne béarnaise. Un itinéraire en marge des standards attendus mais tout aussi spectaculaire et gratifiant que d’autres chemins très – trop ? – parcourus. Une intimité avec les vallées pyrénéennes qui se mérite, de Laruns au sommet du Pic d’Anie. En marge du programme, une avalanche d’activités outdoor. Vous vouliez un peu d’action pour vos prochaines sorties ? Regardez plutôt la vidéo ci-dessous ! (optez pour la version en HD720 dans les paramètres du lecteur)

PRATIQUE

C’est quoi : le trek des 3 Vallées est un nouvel itinéraire sur 5 jours qui se pose comme une alternative aux sections du GR10 ou de la HRP pour inviter à découvrir un autre visage des montagnes béarnaises que ceux sempiternellement parcourus. Au départ de Laruns, il relie ainsi Eaux-Chaudes, Accous, le plateau de Lhers et la Pierre-Saint-Martin pour s’achever au sommet du Pic d’Anie, à 2504 mètres. C’est un trek sportif – en moyenne 1000m de dénivelé quotidiens – avec possibilité de transport des bagages d’hébergement en hébergement. Pour le moment il est proposé en formule accompagnée avec Gilles Bergeras.

Comment on fait : le mieux c’est de réserver votre place pour l’un des deux prochains départs des 12 et 26 septembre 2015 auprès de l’office de tourisme de Laruns ou de la vallée d’Aspe ou encore directement sur le site de Gilles Bergeras, l’accompagnateur en montagne.

Combien ça coûte : c’est vendu à partir de 470 euros avec l’hébergement en pension complète, un pique-nique le midi,le transfert des personnes en taxi le jour 5 et l’encadrement par Gilles Bergeras. Départ assuré à partir de 5 personnes.

Face-à-face avec le Pic d'Anie, en arrivant au Pas d'Azuns au 4ème jour de marche.

Face-à-face avec le Pic d’Anie, en arrivant au Pas d’Azuns au 4ème jour de marche.

AGENDA DES PUBLICATIONS

 

Au-dessus de la Pierre-Saint-Martin, en direction des Ares d'Anie. Dernier jour de trek.

Au-dessus de la Pierre-Saint-Martin, en direction des Ares d’Anie. Dernier jour de trek.

 

A propos de TeamAventuriers

Collectif de bloggueurs outdoor passionnés d'aventures et de grands espaces.

La Team Aventuriers dans le Béarn pour une semaine Outdoor

La Team Aventuriers dans le Béarn pour une semaine Outdoor

Phénoménal terrain de jeu que les Pyrénées ! Un territoire de montagne vrai, très (trop) souvent comparé aux Alpes alors qu’il ne souffre aucune comparaison avec elles. Le long d’une crête frontière de près de 900 kilomètres étirée entre l’Océan Atlantique et la mer Méditerrannée, les Pyrénées ne déploient aucun sommet de plus de 4000 mètres mais, en revanche, en affichent 212 de plus de 3000 qui sont loin d’être de la montagne à vache. Les Pyrénées sont, à nos yeux, de ces rares montagnes sauvages qui doivent se mériter. Loin de l’esprit haute montagne, les sommet des Pyrénées offrent toutefois aux visiteurs souhaitant les conquérir d’authentiques moments de bravoure. Et autant d’autres pour les amateurs d’activités de pleine nature en quête de sensations fortes et d’images inoubliables car, les Pyrénées, ne se limitent pas qu’à la randonnée, au trekking et à l’alpinisme pur et dur.

Bearn-01

@ Corinne Crabé

En route pour le Béarn

Pour l’équipe de la Team Aventuriers, les Pyrénées constituent une somme incalculable d’aventures. Hiver comme été, la chaîne porte en elle la promesse d’épiques et intenses perspectives. C’est de cette envie d’exploration qu’est né le #ProjetOutdoorPyrenees. Une vision à long terme pour aller à la découverte de tout ce que permet ce massif sauvage aux amoureux des activités de pleine nature. 2015 initie la première partie de cette vaste campagne avec un premier épisode complètement à l’ouest ! Cap sur le Béarn, entre Pays Basque et Parc National des Pyrénées, pour Grégory de I-Trekkings et I-Voyages et David de Carnets de Rando. Une semaine au pays de l’ours et sur les sentiers du trek des Trois Vallées.

Le trek des 3 vallées : Ossau, Aspe et Barétous

Rien à voir avec le domaine skiable de Tarentaise. Ici on parle nature et sommets de légende, tels le Pic du Midi d’Ossau, montagne emblématique offrant l’une des plus beaux paysages de toute la chaîne, les impressionnants reliefs des Aiguilles d’Ansabère ou encore la pyramide du Pic d’Anie dominant du haut de ses 2507 mètres d’altitude l’un des plus grands lapiaz d’Europe. A l’écart des grands parcs à touristes des Alpes, le Béarn offre aux visiteurs un décor bluffant où respire encore l’âme de la montagne tels que des passionnés comme nous l’entendent. 6 étapes de 5 à 9h00 de marche par jour avec des dénivelés journaliers toujours supérieurs à 1 000 mètres. Un bel effort en perspective, à travers les vallées d’Aspe, d’Ossau et de Barétous.

Bearn-03

@ Corinne Crabé

De l’outdoor à gogo à suivre en direct pendant 7 jours

Le trek ne sera qu’un fil directeur de ce #MissionBearn. En marge de la marche, les envoyés spéciaux de la Team Aventuriers vont aussi plonger au coeur de l’eau vive à l’occasion d’une activité canyoning, dévaler les pentes du Béarn en VTT avant de s’offrir une découverte aérienne du territoire lors d’un vol en parapente. Une aventure sur terre, dans l’eau et dans les airs à suivre chaque jour en direct sur les réseaux sociaux Instagram, Twitter et Facebook de la Team Aventuriers, Carnets de Rando, I-Trekkings et I-Voyages grâce à la 3G et au wifi des hébergements avec les hashtags #ProjetOutdoorPyrenees et #MissionBearn. On vous attend nombreux du 22 au 29 juillet prochains avant de découvrir les reportages complets au retour de nos deux blogueurs.

Plus d’infos sur la destination :

A propos de TeamAventuriers

Collectif de bloggueurs outdoor passionnés d'aventures et de grands espaces.