Activités outdoor en Amérique latine

Activités outdoor en Amérique latine

La montagne est partout. Les reliefs propices aux activités de montagne ne se trouvent pas que dans nos belles Alpes françaises. Pour les amoureux de la randonnée, il y a évidemment 10 magnifiques treks à découvrir en France mais certains pays exotiques, que l’on a davantage l’habitude d’associer aux plages, peuvent nous révéler bien des surprises !

CHILI

 

Quand on parle du Chili il vous vient forcément à l’esprit le splendide parc Torres del Paine. Avec deux boucles principales à découvrir, la boucle W (de 76km) ou le boucle O (de 150km), plus complète. L’objectif de ce périple est normalement d’apercevoir et de ramener une photo des tours depuis le Mirador de las Torres. Néanmoins, dans cette partie du monde, la météo peut-être plus que capricieuse et il est possible que durant toute votre traversée, qui peut prendre une dizaine de jours pour la boucle O, vous ne voyiez rien. Le vent et la pluie peuvent saper le moral des plus combatifs.

Après un trek en Patagonie, et si on s’attaquait au second plus haut sommet d’Amérique ? Difficile à deviner qu’il se trouve au Chili et pourtant. Les amoureux de la montagne connaissent bien l’Aconcagua, en Argentine (on y reviendra) mais connaissent l’Ojos del Salado qui se trouve dans la région d’Attacama ? Ce volcan assoupi, considéré comme encore actif, fait partie des 7 sommets secondaires et des 7 sommets volcaniques. Il n’a pas à rougir face à l’Aconcagua car il ne le précède que de peu avec ses 6 893m. Un sommet qui ne présente pas beaucoup de difficultés techniques mais qui peut être sujet à des vents violents atteignant les 160 km/h avec un froid intense qui peut descendre à -40.

BOLIVIE

source : Goulevitch Jérémie

La Bolivie est le Chili ont une frontière commune et si vous êtes dans la région de l’Attacama, le saut d’un pays à un autre pour réaliser des treks ou des sommets est des plus courants. On ne peut pas vous en vouloir, le Salar d’Uyuni n’est pas si loin et c’est une merveille à contempler.

Un trek dans la Cordillère Royale de Serata jusqu’à la Casa Blanca avec des 5000m ou des 6000m comme le plus emblématique de la Cordillère Royale, l’Illimani (6439 m), cela vous tente ? On voit sa silhouette briller comme un diamant depuis la capitale bolivienne de La Paz, ce joyau ne peut que nous attirer. Si l’Illinani et ses pentes à 45 degrés nécessitant de bonnes connaissances en alpinisme sont une trop grande difficulté pour vous, il y a toujours la possibilité de se « contenter » du Sairecabur, plus accessible car c’est un sommet de trek. Le Huayna Potosi, avec des pentes raides à 60 degrés voir 80 degrés présente des difficultés un cran au dessus.

EQUATEUR

source : wikipedia

Il y a de la neige au niveau de l’Equateur, si si ! Vous en doutiez, allez voir un peu du côté des géants de pierre comme le Cayambe qui est situé à l’est des Andes équatorienne, dans la province de Pichincha, sur la ligne de l’Equateur avec de la neige à son sommet toute l’année. Il fait partie, avec le mont Chimborazo (6268 m), point culminant du pays, des deux plus hauts volcans de l’Equateur. Il ne faut pas, dans cette équation qui nous pousse à pousser au-dessus des 5000m, oublier le non moins célèbre Cotopaxi (5897 m) qui, étant proche de Quito, la capitale du pays (il se trouve à 55km) est très prisé justement du fait de sa proximité qui le rend beaucoup plus accessible.

PANAMA

source : wikipedia

On peut penser qu’à part le canal qui porte le même nom, la farniente, siroter quelques cocktails et jouer quelques cartes font parties des seules activités à faire au Panama. Que neni ! Il y a un peu de montagne au Panama, on peut se mettre quelques milliers de mètres de dénivelés sous les pieds avec des sommets à 3000m d’altitude dont le plus haut, celui du volcan éteint de Baru qui culmine à 3 475 m. Certes ce n’est pas le Mont Blanc mais ces sommets de plus de 3000m et leurs vallées qui trouvent leur origine au Costa Rica avec la Cordillère Talamanca (ici nommée Cordillère de Chiriqui et de Serrania de Tabasara) font office de climatiseur naturel. Là-haut, la température descend sous zéro, de quoi se rafraîchir après la bronzette sous la plage et les premiers pas suffocant avec la marche d’approche.

ARGENTINE

source : wikipedia

On ne peut pas parler d’Argentine sans, naturellement, évoquer l’imposant Aconcagua, plus haut somme du continent américain et donc d’Amérique latine, avec son petit frère, l’Ojos del Salado qui lui se trouve au Chili. Le niveau technique requis pour l’Aconcagua par la voie normale reste facile sauf si souhaite s’élance face aux 3000m de la face sud. Néanmoins, cela reste de la très haute montagne, l’Aconcagua, le plus haut sommet des Andes, étant quasiment un 7000m. Cela en fait un trek de très haute altitude qui nécessite une excellente condition physique et une très bonne acclimatation. Dans tous les cas, il faut se prépare à des conditions rudes et une météo, comme c’est le cas en haute montagne, qui peut drastiquement augmenter le niveau de l’ascension voir la rendre impossible. Si c’est le cas, on peut toujours se rabattre sur une randonnée dans le massif du Fitz Roy si on souhaite repartir avec des étoiles plein les yeux.

A propos de TeamAventuriers

Collectif de bloggueurs outdoor passionnés d'aventures et de grands espaces.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *