La route des Grandes Alpes à vélo : itinéraire et infos pratiques

La route des Grandes Alpes à vélo : itinéraire et infos pratiques

L’été dernier, Claudia et Clément ont parcouru la Route des Grandes Alpes en itinérance avec des vélos à assistance électrique.

La route des Grandes Alpes est une route mythique qui traverse toute les Alpes de Thonon-les-bains, sur les rives du Lac Léman, à Nice, au bord de la Méditerranée. Avec ses cols de haute montagne et ses 16 000 mètres de dénivelé, c’est l’une des routes les plus impressionnantes dans le monde du cyclisme.

Itinéraire pour faire la Route des Grandes Alpes en 14 jours

Pour les cyclistes chevronnés, la Route des Grandes Alpes se fait en plus ou moins 7 jours en fonction de votre capacité physique et du temps journalier que vous souhaitez passer sur les vélos.

Pour Claudia et Clément, pas question de se presser. Ils veulent prendre leur temps pour combiner le voyage à vélo et les activités dans les stations. Ils ont donc décidé de parcourir la Route des Grandes Alpes en 2 semaines avec des vélos à assistance électrique. Ils pédalent ainsi le matin et profitent de l’après-midi pour faire des randonnées, du rafting, du canyoning, du parapente…

Grâce à l’assistance électrique, les cols mythiques des Alpes ne sont plus réservés aux cyclistes professionnels du Tour de France. La Route des Grandes Alpes est également accessible aux voitures et aux motos mais, avec la démocratisation des VAE, la pratique du vélo séduit de plus en plus de personnes.

lac alpes

route des grandes alpes vélo

Notre itinéraire de la route des Grandes Alpes en VAE :

Jour 1 : De Thonon-les-Bains aux Gets, 40km, dénivelé positif : 1000 mètres. Passage du Col des Gets (1170 m).

Jour 2 : Des Gets au Grand Bornand, 48km, dénivelé positif : 1300 mètres. Passage du Col de la Colombière (1613 m).

Jour 3 : Du Grand Bornand à Beaufort, 51km, dénivelé positif : 2100 mètres. Passage du Col des Aravis (1486 m) et du col des Saisies (1650 m).

Jour 4 : De Beaufort à Bourg-Saint-Maurice, 40km, dénivelé positif : 1445 mètres. Passage du Cormet de Roselend (1968 m).

Jour 5 : De Bourg-Saint-Maurice à Val d’Isère, 33km, dénivelé positif : 1400 mètres.

Jour 6 : De Val d’Isère à Termignon, 55km, dénivelé positif : 1050 mètres. Passage du Col de l’Iseran (2764 m).

Jour 7 : De Termignon à Valloire, 52 km, dénivelé positif : 1090 mètres. Passage du Col du Télégraphe (1566 m).

Jour 8 : De Valloire à Monêtier-les-Bains, 40km, dénivelé positif : 1280 mètres. Passage du Col du Galibier (2677 m) et du Col du Lautaret (2058 m).

Jour 9 : De Monêtier-les-Bains à Guillestre, 65km, dénivelé positif : 1450 mètres. Passage du Col d’Izoard 
VarianteDe Monêtier-les-Bains à Risoul, 72km, dénivelé positif : 2400 mètres. Passage du Col d’Izoard (2360 m) + montée jusqu’à la station de Risoul. Il faudra ensuite redescendre à Guillestre le lendemain.

Jour 10 : De Guillestre au Sauze, 52km, dénivelé positif : 1490 mètres.

Jour 11 : Du Sauze à Valberg, 80km, dénivelé positif : 2500 mètres. Passage du Col de la Cayolle (2326 m) et du Col de Valberg (1669 m).

Jour 12 : De Valberg à La Colmiane, 42km, dénivelé positif : 1160 mètres. Passage du Col de la Couillole (1678 m).

Jour 13 : De La Colmiane à Nice, 80km, dénivelé positif : 1000 mètres. Passage du Col Saint Martin (1500 m).

Il est possible de rajouter un 14ème jour en passant par le superbe col de Turini et en faisant étape à Sospel avant de repartir pour Nice en passant par Menton.

route des grandes alpes col vélo

Equipement pour voyager en itinérance sur la Route des Grandes Alpes

L’assistance électrique des vélos ne permet pas de monter les cols comme sur un scooter car il faut tout de même pédaler et, en fonction du niveau d’assistance souhaité, la montée peut être plus ou moins difficile. Il faut vraiment bien gérer sa batterie pour ne pas tomber en panne car, lorsque l’assistance ne fonctionne plus, la montée est beaucoup plus difficile car les vélos sont plus lourds qu’un vélo classique !

Comme à chaque voyage en montagne, il faut bien s’équiper été comme hiver pour voyager en toute sécurité. La météo est changeante et, en été, les orages ne sont pas rares. Il vous faut donc un équipement adapté.

équipement voyage itinérance vélo

Liste du matériel pour voyager en itinérance :

  • Porter un casque adapté à la pratique du vélo.
  • Deux sacoches étanches à mettre à l’arrière du vélo.
  • Un pantalon convertible.
  • Un short.
  • 4 T-shirts techniques à manches courtes.
  • 1 T-shirt Merinos à manches longues.
  • 2 cyclistes.
  • Un pantalon de pluie.
  • Chaussettes/sous-vêtements.
  • Une paire de chaussures fermées
  • Une polaire.
  • Un coupe vent imperméable.
  • Un tour du cou.
  • Des gants.
  • Un maillot de bain.
  • Lunettes de soleil.
  • Crème solaire.
  • Deux grandes gourdes.
  • Votre trousse d’hygiène (brosse à dent…).
  • Un anti-vol si vous voulez vous arrêter pour faire des randonnées sur la Route?
  • Une bâche de 2m pour s’abriter et protéger le vélo rapidement en cas de grêle ou de grosse pluie.
  • De quoi réparer le vélo (pompe, chambre à air, bombe anti-crevaison, graisse pour la chaîne, outil multifonction, plaquettes de freins).
  • Le guide papier « La Route des Grandes Alpes à vélo et vélo électrique«  par la GTA Move Your Alps.

Pensez à bien répartir le poids dans les sacoches pour ne pas vous déséquilibrer dans les virages. Les affaires les plus utiles doivent être rangées au dessus afin de pouvoir les attraper plus facilement.

Notre bilan de la Route des Grandes Alpes

Grâce aux différents aménagements pour les VAE le long de la Route des Grandes Alpes, le voyage en itinérance est grandement facilité. On peut maintenant recharger les batteries tout le long du parcours sans difficulté.

Les paysages des Alpes sont magnifiques et cette route de 720km permet de découvrir toute la diversité de la montagne d’une vallée à l’autre.

Claudia et Clément ont ainsi traversé de grandes forêts et des paysages désertiques. Ils ont profité de magnifiques vues sur des glaciers et ont pu se baigner dans des lacs d’altitude…

route des grandes alpes paysage

route des grandes alpes paysage

route des grandes alpes paysage

Et vous, est-ce qu’un tel voyage vous donne envie ?

A propos de TeamAventuriers

Collectif de bloggueurs outdoor passionnés d'aventures et de grands espaces.

Voyage outdoor en Irlande : le comté de Mayo

Voyage outdoor en Irlande : le comté de Mayo

Retour sur un beau voyage en Irlande dans le comté de Mayo.
Je suis partie avec Allibert Trekking et l’Office du tourisme d’Irlande autour d’un super programme outdoor entre randonnées, vélo et sports d’eau. Située sur la côte ouest de l’Irlande, c’est une des plus belles régions de l’île et le parfait terrain de jeux pour les amoureux des grands espaces.

 

Randonnée sur Croagh Patrick

Cruach Phádraig de son vrai nom est considérée comme la montagne sainte de l’Irlande après que Saint Patrick, patron des Irlandais, ait jeûné et prié ici pendant quarante jours et quarante nuits en 441 après J-C. Réputée pour son pèlerinage en l’honneur de Saint Patrick, elle attire aussi amateurs de rando et sportifs pour son magnifique panorama sur la campagne du County Mayo et la baie de Clew Bay.

Certains se lancent dans un trail très matinal. Pour moi, ce sera une randonnée tranquille, je suis là pour me balader et faire des photos avant tout ! Certains passages sont assez raides mais c’est une randonnée accessible à tous pourvu que l’on ait de bonnes chaussures et un peu de motivation.
Le sommet se trouve à 760 mètres mais à mi-chemin on découvre déjà une très belle vue sur Clew Bay et toutes ses îles qui semblent s’étendre à l’infini.

Compter environ 3h pour faire la randonnée sur Croagh Patrick – nous eux étions aux aurores mais la vue et les couleurs au coucher de soleil doivent être magnifiques.

Départ depuis le parking du « Visitor Center » à Murrisk

 

 

 

La Great Western Greenway en vélo

Le vélo, une bonne option pour ceux qui n’aiment pas les longues marches ! Adeptes du deux-roues, il y a de quoi se régaler sur la Great Western Greenway, une piste cyclable de 42 km à l’écart du trafic. Inaugurée en 2011, le parcours suit l’ancienne ligne de chemin de fer reliant Westport à l’île d’Achill.

En balade ou à un rythme plus sportif, le parcours est à la portée de tous et permet de découvrir en quelques tours de roue de jolis spots dans la région du Comté de Mayo : la péninsule de Currane, la baie de Clew, la plage de Mulranny…
Les plus motivés peuvent aussi se lancer sur une autre route : la Wild Atlantic Way. Après notre nuit sur Clare Island (lire plus bas), nous avons emprunté cette route jusqu’à Ashleigh Falls. Au programme : routes escarpées, tourbières, lacs, et même une cascade pour clore le trajet !

Le circuit suivi était organisé par Paul et son agence locale Electric Escapes qui organise pleins d’itinéraires autour du comté de Mayo. Options d’une journée ou plusieurs jours avec le vélo de votre choix – le vélo électrique restant une option très sympa pour se promener tout en douceur. 

.

 

Surf the Wild Atlantic Waves

On ne le sait pas forcément mais la côte ouest de l’Irlande est un petit coin de paradis pour le surf. Un paradis plutôt froid mais qui vaut le détour pour tous les amateurs de vagues et ceux qui veulent s’initier au surf. Le littoral est superbe, autant en profiter un maximum !
Et pour ceux qui souhaitent se mettre à l’eau plus en douceur, il y a toujours l’option Paddle ou Canoë-kayak avec une balade le long de la rivière Moy ou dans Clew Bay.

.

Randonnée sur Clare Island 

C’est un MUST DO dans le comté de Mayo, gros coup de coeur pour cette petite île montagneuse de 160 habitants.
Située dans la baie de Clew Bay, elle est la plus grande des 365 îles et certainement l’une des plus belles. Paysages vallonnés, plages et petit port de pêche, falaises à pic, le décor est parfait, l’ambiance magique et sereine à souhait. Sur cette petite île vivant du tourisme et de la pêche, le temps semble s’être arrêté.

Ce matin, nous sommes quasi les seuls à embarquer depuis la jetée de Roonagh. L’île est encore préservée, surtout à cette période de l’année, et nous avons vraiment le sentiment d’être seuls au monde une fois sur l’île. Nous randonnons une bonne partie de l’après-midi depuis la plage jusqu’au Phare puis en longeant la côte jusqu’à atteindre le mont Knockmore.
Le vent s’est levé au cours de la journée. De là-haut cela souffle fort pendant que nos yeux se baladent sur toute l’île. Le panorama est superbe, on surplombe tout. 

Bed & Breakfast O’Grady’s Guest House : cuisine maison, ambiance familiale et cosy avec une superbe vue sur la petite plage de Clare Island. Restaurant Sailor’s Bar : fish and chips, guiness et grand choix de whisky irlandais sont au menu.

Prendre le ferry pour Clare Island : infos et horaires sur clareislandferry.com

Faire un séjour yoga et bien-être : pendant tout le voyage nous avons été accompagnés par la géniale Rachel et son énergie à toutes épreuves. Originaire du Comté de Mayo, elle connaît parfaitement sa région, les meilleurs spots à visiter… et les meilleurs whisky à goûter ! Elle organise des séjours très sportifs autour de Westport mais aussi un séjour yoga sur Clare Island si vous cherchez avant tout du repos. Plus d’infos sur son site Rachel’s Irish Adventures

 

Speed Boat & Coasteering

Depuis le petit port de Clare Island, il est possible de faire une sortie en Speed Boat autour de l’île pour se rapprocher au plus près des falaises et observer la faune locale. Les mouettes jouent avec les vagues, on découvre des criques sauvages et l’on voit le Phare nous narguer tout en haut.  Embruns et cheveux au vent, on en prend littéralement plein les yeux ! Une sortie fun et des points de vue à couper le souffle pour visiter Clare Island d’un point de vue original.
Et pour ceux qui voudraient une dose d’adrénaline supplémentaire, il y a également l’option Coasteering : un mix entre escalade, sauts de falaises et jeux d’eau ! Une occasion d’explorer le littoral de Clare Island de manière encore plus aventureuse et tester ses limites depuis les plus beaux spots de plongeon !

Toutes les infos sur votre séjour sur Clare Island par ici : http://www.clareisland.ie

Sentiers de crêtes, collines de bruyères, fjords et plages désertes, îles de pêcheurs…. le Comté de Mayo a beaucoup à offrir et se trouve tout près du Connemara ! Pour tous ceux qui souhaitent s’organiser un séjour rando en Irlande, c’est la région parfaite pour se balader entre côtes sauvages, lacs immenses et montagnes au vert infini.

Découvrez l’itinéraire « Connemara et Mont Saint Patrick » et d’autres idées de voyage sur Allibert Trekking.

Continuez le voyage sur l’île émeraude sur le site de l’Office du tourisme d’Irlande 

.

A propos de TeamAventuriers

Collectif de bloggueurs outdoor passionnés d'aventures et de grands espaces.

La Gaspésie en vélo

La Gaspésie en vélo

Vous êtes en couple. Adepte d’aventures folles, mais pas sportive pour un sou. Seulement voilà, votre homme vous parle de voyages à vélo avec des yeux énamourés. Finalement pourquoi pas ? Aperçu d’un voyage en Gaspésie de près de 1 000 km, un bel été indien canadien.

***

Sous ses airs de Bretagne, la Gaspésie abrite, à la pointe du Québec, un paysage de mer, de vallées et de falaises découpées.

C’est un cap, c’est un pic, c’est une péninsule. Une terre battue par les vents, arrimée aux contreforts des Appalaches.

En son coeur, des monts se dressent parmi les plus hauts du Québec (1 268 mètres, tout de même, pour le mont Jacques-Cartier). Avis aux amateurs, les caribous des bois raffolent de cet environnement.

Sur sa côte, la superbe route 132 longe le rivage entre terre et mer. L’itinéraire est apprécié des vacanciers et des cyclotouristes, chaque année plus nombreux à se lancer à l’aventure.

Préambule pratique

De la Gaspésie, on peut donc faire le tour en vélo. Ça vous prend le temps que ça vous prend, tout dépend de votre coup de pédale. Comptez environ mille kilomètres. 970, pour être précis, si vous suivez la Route Verte #1.

Qu’est-ce que la Route Verte ? Il s’agit d’un réseau cyclable, le principal en Amérique. Il compte une dizaine de pistes qui parcourent le Québec sur plus de 5 000 kilomètres.

En Gaspésie, la Route Verte #1 suit la plupart du temps l’accotement de la route 132. Les passages le long des routes secondaires sont peu fréquents. Mais rien ne vous empêche, si la circulation vous importune, d’emprunter des chemins de traverse et de vous perdre dans le bel arrière-pays. Ce que nous fîmes.

Gaspésie2

 

Par où commencer ?

Mont-Joli est un bon début. En partie car l’autoroute 20 (par laquelle vous arriverez probablement) passe par là. Mais surtout parce que le toponyme est beau. À défaut, Sainte Flavie, à 3 km de là, le long de la route 132, marque aussi un excellent point de départ.

 

Gaspésie3 Vaisselle en bivouac

Puis se pose la question de la direction à suivre…

Après mûre réflexion, nous avons fait le choix de commencer par nous lancer à travers la relativement plate vallée de la Matapedia, histoire de nous mettre en jambes. Et de poursuivre vers le sud avant de remonter vers la Haute-Gaspésie, plus physique. Il nous semblait judicieux de procéder de la sorte. D’autant plus que nous longions ainsi la mer au plus près, en roulant sur l’accotement de droite.

Belle idée non ?

Mais c’était sans compter les vents dominants de face, une fois passée la pointe de Gaspé. Ils furent si forts que nous avons décidé de ne pas poursuivre l’itinéraire, au-delà du parc national de Forillon, pour mieux prendre le temps découvrir la jolie pointe, le long des falaises du Cap-Bon-Ami.

Gaspésie4Parc national de Forillon

Pointe de Gaspésie

Deux sentiers sont autorisés aux vélos à l’intérieur du parc national de Forillon (le chemin qui mène à la plage et celui du Portage). Hormis ceux-là, il faut mettre pied à terre. Et en profiter, pourquoi pas, pour découvrir les alentours, naviguer autour du fameux rocher Percé, ou vers l’île Bonaventure et sa colonie de 60 000 fous de Bassan.

Gaspésie5 Rocher Percé

Épilogue

Nul besoin d’être en grande condition physique pour entreprendre une belle escapade en vélo. La résistance et l’envie priment sur la performance.

Chacun va à son propre rythme (une soixantaine de kilomètres par jour nous concernant, et ce fut très doux). En cas de fatigue, il suffit d’avoir à tout moment dans ses sacoches de quoi manger et se poser pour la nuit.

Rien de plus facile donc !

Preuve s’il en faut, après avoir découvert la Gaspésie, on a continué dans la foulée, direction la Véloroute des bleuets, le long du lac Saint Jean. Mais c’est une autre histoire…

D’autres idées de randos vélo à travers le Québec…

Gaspésie6

A propos de TeamAventuriers

Collectif de bloggueurs outdoor passionnés d'aventures et de grands espaces.

La Mission Béarn vient de boucler le trek des 3 Vallées

La Mission Béarn vient de boucler le trek des 3 Vallées

N’en doutez pas une seule seconde : dans le Béarn, on vit à cent à l’heure ! Emporté par le tourbillon des événements et pas le rythme intense d’un programme sportif et tonique, Grégory et moi venons juste de poser nos valises. Sous la conduite dynamique de Gilles Bergeras, accompagnateur en montagne de son état et créateur du trek des Trois Vallées sur lequel nous étions engagés, nous avons marché cinq jours sur les sentiers oubliés de la montagne béarnaise. Un itinéraire en marge des standards attendus mais tout aussi spectaculaire et gratifiant que d’autres chemins très – trop ? – parcourus. Une intimité avec les vallées pyrénéennes qui se mérite, de Laruns au sommet du Pic d’Anie. En marge du programme, une avalanche d’activités outdoor. Vous vouliez un peu d’action pour vos prochaines sorties ? Regardez plutôt la vidéo ci-dessous ! (optez pour la version en HD720 dans les paramètres du lecteur)

PRATIQUE

C’est quoi : le trek des 3 Vallées est un nouvel itinéraire sur 5 jours qui se pose comme une alternative aux sections du GR10 ou de la HRP pour inviter à découvrir un autre visage des montagnes béarnaises que ceux sempiternellement parcourus. Au départ de Laruns, il relie ainsi Eaux-Chaudes, Accous, le plateau de Lhers et la Pierre-Saint-Martin pour s’achever au sommet du Pic d’Anie, à 2504 mètres. C’est un trek sportif – en moyenne 1000m de dénivelé quotidiens – avec possibilité de transport des bagages d’hébergement en hébergement. Pour le moment il est proposé en formule accompagnée avec Gilles Bergeras.

Comment on fait : le mieux c’est de réserver votre place pour l’un des deux prochains départs des 12 et 26 septembre 2015 auprès de l’office de tourisme de Laruns ou de la vallée d’Aspe ou encore directement sur le site de Gilles Bergeras, l’accompagnateur en montagne.

Combien ça coûte : c’est vendu à partir de 470 euros avec l’hébergement en pension complète, un pique-nique le midi,le transfert des personnes en taxi le jour 5 et l’encadrement par Gilles Bergeras. Départ assuré à partir de 5 personnes.

Face-à-face avec le Pic d'Anie, en arrivant au Pas d'Azuns au 4ème jour de marche.

Face-à-face avec le Pic d’Anie, en arrivant au Pas d’Azuns au 4ème jour de marche.

AGENDA DES PUBLICATIONS

 

Au-dessus de la Pierre-Saint-Martin, en direction des Ares d'Anie. Dernier jour de trek.

Au-dessus de la Pierre-Saint-Martin, en direction des Ares d’Anie. Dernier jour de trek.

 

A propos de TeamAventuriers

Collectif de bloggueurs outdoor passionnés d'aventures et de grands espaces.